5 règles à respecter pour travailler chez soi en freelance

Rédigé par Hilaire Besse, 24 ans,
étudiant & co-fondateur de Pick & Pow

Que tu sois étudiant, auto-entrepreneur ou encore freelance, il est plutôt rare que tu commences tes activités dans un bureau digne de ce nom. Du moins, au début. Du coup, si tu veux éviter la bibliothèque que tu ponces depuis ton lycée, reste un truc moins glamour mais tout aussi chaleureux : chez toi. Cuisine, salon, chambre (risqué mais jouable), tout pleins de lieux qui peuvent être propices au travail.

Lorsque nous avons commencé à travailler sur Pick & Pow avec mon associé à Barcelone, notre bureau se limitait à mon salon. Puis, changement d’appartement et grosse nouveauté, on a changé de décors en privilégiant la cuisine.

Ainsi, pour avoir expérimenté pendant plus de 8 mois le travail de chez moi, voici mes petits conseils, résumés en TOP 5 des règles à respecter pour travailler chez toi en freelance.


1 - Accepte ta situation



Bon, au moins tu l’admets : chez toi c’est possible, même s’il y a des risques que tu bosses entre un micro-ondes et du pain rassit. Ton bureau ne sera toujours pas impeccable, des choses incongrues s’y trouveront forcement (enceinte ou collant de ta coloc’ par exemple), mais l’important est que tu t’y sentes à l’aise. Evidemment, libre à toi de choisir une autre pièce (même si j’imagine que tu n’en as pas énormément non plus), une chambre, un salon… Mais une fois choisie, cette pièce sera ton nouveau bureau, ton petit « open-space » à toi, en somme.

Tu y feras des Skype avec des clients et tu y travailleras 12h par jour. Pas besoin non plus de repeindre les murs, de rajouter une plante verte, une machine Nespresso et un poster startup « GET THE SHIT DONE ». Tes clients ne sont pas dupes... Tu restes un étudiant, ou un entrepreneur à ses débuts, ils le comprendront donc parfaitement ! Et puis, s’ils insistent pour te rencontrer, offre leur un café dans le bar le moins cher en bas de chez toi, et cela fera l'affaire !


GIF1


2 - Ne sois pas trop dur avec toi


Le pire pour un étudiant-entrepreneur travaillant chez lui, c’est d’avoir une panne de réveil. Je ne parle pas de la panne de réveil suite à l’anniversaire du cousin de ta meilleure amie, je parle de la panne de réveil suite à des nuits blanches consécutives ou un travail rendu tard dans la nuit. Tu te sens bête, inutile, et tu es très énervé contre toi même. A la suite de nuits blanches, j’ai moi même loupé dans une même journée un RDV avec un entrepreneur très important ainsi qu’un train pour rentrer à Paris. Je m’en voulais affreusement.

Alors deux conseils jeune padawan : tout d’abord, une panne de réveil signifie que ton corps n’en peut plus, qu’il est à bout. Tu bosses deux fois plus que la normale aussi ! Ainsi, vois ta panne de réveil comme une très bonne occasion pour avoir rechargé tes batteries et repartir de plus belle ! Deuxième conseil : oublie les nuits blanches. Ca ne sert à rien, si ce n’est pourrir ton efficacité et montrer à ta copine que tu es trop « un ouf qui bosse quoi ».


GIF2


3 - Habille-toi !


Tu le connais, cet attirail dans lequel tu es au top chez toi : jogging tout doux, pull à capuche, pantoufles. Tu as même envie de te faire un café, tiens. Malheureusement, et même si cela reste tentant, pour être professionnel, il faut la jouer professionnel, sinon tu ne tiendras jamais.

Je ne te dis pas de te mettre en costume dans ta cuisine, avec une chemise repassée, une cravate bien droite, des chaussures noires cirées et un rasage impec’ (ca existe encore ca, d’ailleurs ?). Non, juste quelque chose de sympa que tu pourrais porter dans un bureau et dans lequel tu te sens bien. Bon après, si tu avais l’habitude d’aller au bureau en caleçons, c’est un autre problème. Et là personne ne peut t’aider.


GIF3


4 - Prends des pauses régulières


Travailler chez soi est un piège à ce niveau là, surtout si tu es fumeur. Une bouilloire à côté de toi, une fenêtre ouverte… Du coup, tu bois 10 tasses de cafés et fumes un paquet par jour devant ton ordinateur, sans t’arrêter, sans prendre de pauses. Il faut le faire !

Bien que ce ne soit pas folichon pour ta santé, cela l’est encore moins pour ton efficacité. En effet, ton cerveau a besoin d’avoir des pauses régulières pour assimiler ce que tu viens de faire et pour le valider. Par exemple, tu as déjà du oublier un mot dans une rédaction, sans pour autant y faire attention après relecture. Tout simplement car tu n’as pas eu de pause entre la fin de la rédaction et cette relecture. C’est la même chose pour le travail.

Alors, n’hésite pas à faire un break le matin en te faisant un petit café, et à le savourer tout en lisant le journal pendant 15 minutes (cela peut être « L’Equipe ») avec une cigarette. Après, retourne bosser, feignant ! Même idée pour ton déjeuner : cesse donc de manger ces plats préparés surgelés immondes, ou encore ces pâtes Bolo’ que tu cuisines depuis ta première année étudiante. Non, prends le temps de te cuisiner un truc sympa et pas trop consistant. Attention sur ce dernier point, un déjeuner trop lourd te fera tomber de fatigue (digestion). Et crois-moi, impossible de résister à la tentation d’aller faire une sieste (ton lit est si proche…). Et cette fois, tu le regretteras !


GIF4


5 - Sors !


Rester bloqué chez toi pendant 12 heures sans voir personne ni un rayon de soleil ; ce n’est peut-être pas la meilleure solution pour être efficace. Une journée ça passe, deux tu déprimes. D’ailleurs, il y a pas mal d’études qui montrent l’efficacité du soleil sur le bonheur. Je n’ai pas de chiffres sur moi, mais crois-moi, il joue effectivement un grand rôle ! Le mieux que je puisse te conseiller est de faire tes break dehors, ou aller courir en fin d’après-midi… Bref, te sentir VIVANT !


GIF5



Travailler seul est très difficile pour des personnes qui ne sont pas habituées à le faire. Tu peux facilement te laisser distraire ou, pire, démotivé ! Si tu suis les quelques règles que je t’ai données, ca pourrait marcher. Avec ces règles, nous avons bien réussi à travailler 8 mois dans ma cuisine ! Et depuis deux mois, nous avons intégré un espace de co-working. Comme quoi, ca vaut le coup de ne pas perdre sa motivation à la maison ;)



Rédigé par Hilaire Besse
Master Entrepreneuriat @ GEM
Fondateur de Pick & Pow
Première plateforme de crowd-empowering qui utilise le pouvoir de la foule pour mettre en valeur des produits de jeunes start-ups du monde entier.