Vynil It | Pierre, GEM, 25 ans

Chez Crème de la Crème, on supporte le statut auto-entrepreneur depuis le début. On aime bien les étudiants talentueux et encore plus ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, c'est Pierre, 25 ans, fraîchement diplômé de GEM, qui nous parle de son projet Vinyl it.


Logo

« Aujourd’hui j’ai 25 ans, et je viens d’être diplômé de l’école de management de Grenoble (GEM). En parallèle de mes études, nous avons monté avec d’autres amis une association loi 1901, One One Six. C’était au départ un blog, un label et une structure pour organiser des évènements.

Aujourd’hui, l’association a mis en jachères ses activités de blog et de label afin de se concentrer sur l’organisation de concerts dub et psytrance à Paris : les Paris Dub Session et les Cosmic Train.


Pierre


C’est très probablement la création de cette association qui m’a vraiment lancé dans l’entreprenariat, couplé au fait que mon grand-père était inventeur (de je ne sais pas trop quoi) et grâce à un bon coup de pouce de Mathieu Genty, qui gère l’espace de coworking Cowork in Grenoble.) et de Jonathan Bonzy, fondateur d’Une Petite Mousse.


« Une envie de travailler dans l’industrie du disque depuis très longtemps anime l’équipe »



Mais ce qui nous motive aujourd’hui ce sont les signes positifs depuis que nous avons lancé Vinyl it et donc l’envie de devenir la référence en Europe (puis dans le monde) du vinyle personnalisé à l’unité. Après avoir travaillé en césure / alternance dans certaines boîtes de l’industrie, nous nous sommes dits que nous avions une place à nous faire.

Le projet est simple, on s’est rendus compte, en voulant sortir un EP sur vinyle que cela coûtait très cher (au moins 1000€ pour 200 copies) et qu’on en vendrait 20 à nos potes. Ensuite, on a compris que plein de labels avaient le même problème. Ainsi, 90% de la musique ne voit jamais le jour sur vinyle : on a donc décidé grâce au vinyle personnalisé à l’unité de rendre toute la musique accessible sur galette. Après plusieurs rendez-vous et grâce à notre réseau nous avons compris que l’intérêt de la démarche était là : on reverserait 1€ par titre vendu aux labels et prendrions une marge sur tous les disques produits et vendus.


« 6 mois plus tard en décembre 2014, on lançait le site avec 20 labels et 1000 titres »


J’ai commencé à clarifier le concept tout seul, puis Clément m’a rejoint pour développer la plateforme. C’est quand on a été sélectionnés au Midemlab parmi les 30 start up les plus innovantes de l’industrie musicale que Mathias et Benoît nous ont rejoint.


Tourne


Développer un projet comme celui-ci ne se fait pas sans karma. Au fil de notre chemin, plusieurs personnes rencontrées sont devenues nos mentors et amis. Je citerai rapidement David, mon ancien boss chez Universal Music, Stéphane qui nous aide pour le juridique, Mathieu qui m’a poussé à lancer le projet, Christophe qui nous a aidé pour nos financements, un autre David qui gère le label Jarring Effects qui nous a énormément aidé et la plupart des labels managers avec qui nous bossons. Ces personnes nous ont aidé à surmonter des grosses étapes quand tu es un jeune entrepreneur.


« Les personnes expérimentées t’ouvrent des portes que tu n’ouvrirais pas tout seul »


Nous avons surmonté plusieurs difficultés depuis notre lancement, le plus gros a été de doubler notre staff, sans salaires, au moment où nous avons compris qu’on ne deviendrait pas gros à deux. C’est là que Mathias et Benoît sont arrivés et c’est probablement la meilleure chose qui nous soit arrivée. Dans les périodes difficiles, il ne faut pas hésiter à solliciter son réseau, quelqu’un autour de vous peut toujours débloquer votre situation.

Maintenant on voit l’avenir de Vinyl it beaucoup plus sereinement. On semble bien parti pour vraiment devenir une référence dans le vinyle à l’unité personnalisé mais aussi en tant que bon disquaire. Notre objectif premier à court terme est de faire grossir notre catalogue, beaucoup de labels vont nous rejoindre dans les mois qui viennent. D’ici à la fin de l’année il faudra aussi qu’on pense à lever des fonds. Nos objectifs à plus long terme sont les suivants : ouvrir un atelier, un shop physique et rendre toute la musique disponible sur vinyle.


Pochette


Malgré le peu d’expérience que j’ai, si j’avais un conseil à vous donner c’est de vous lancer MAINTENANT ! N’attendez pas d’avoir du confort (salaire, appart, meuf, chien, enfants...) pour vous lancer car vous aurez beaucoup de mal à « revenir en arrière ». A la sortie de vos études, c’est le meilleur moment pour continuer 2 ou 3 ans de plus à bouffer des pâtes et beaucoup, beaucoup travailler.

En ce qui concerne Crème de la Crème c’est typiquement le genre de services que nous allons utiliser dans un avenir proche car nous savons que cela attire des profils qui sortent un peu du lot. Et pour les étudiants, c’est vraiment un bon plan pour enrichir vos compétences et commencer à travailler pour vous !



Rédigé par Pierre Creff
pierre@vinylit.co
Page Facebook Twitter