Growth Hacking | le marketing qu’on ne vous a jamais appris !

Rédigé par Valentin Geffroy, 21 ans, étudiant @ IAE Grenoble


Avant de vous expliquer ce titre un brin racoleur, il faut vous imaginer dans la situation suivante. Vous êtes une startup ou future startup ayant un projet qui vous tient extrêmement à cœur. Ce projet c’est votre bébé. Afin que votre startup survive dans ce monde impitoyable, il vous faut une seule chose : de la croissance.
En effet, ce que vous allez regarder, c’est votre capacité à grandir et à vous développer.
Commençons ce formidable voyage dans le monde du Growth Hacking.




Elon


Tout d’abord, beaucoup vont se demander ce que c’est. On le pratique depuis des années dans la Silicon Valley, sans même spécialement y penser. On en parle depuis quelques années en France avec insistance, que ce soit des formations, des meetings ou même des offres d’emploi.
« Le Growth Hacking utilise l'imagination plutôt que l'intelligence pour faire croître... Ce que vous voulez (non pas ça, désolé). » Mathieu Genty
Le Growth Hacking est un mix de tout !
- De la psychologie avec la compréhension de votre cible ;
- Du copywriting car vous devez imiter ce qui a été fait pour mieux innover ;
- Du web marketing pour appréhender et comprendre les techniques du web et ses outils ;
- De l’analytics où vous allez analyser vos données (les statistiques de votre page facebook par exemple) ;
- Et un côté développeur avec le Front end : les éléments d’un site que l’on voit à l’écran et avec lesquels on va interagir (la case pour s’inscrire à une newsletter) et le back end, la face cachée d’un site web, qui sans ça ne serait qu’une coquille vide.

La plus importante de toutes les compétences d’un bon Growth Hacker, c’est son état d’esprit ! Un growth hacker doit avoir l’envie d’apprendre des choses nouvelles en permanence et d’EXPERIMENTER ! Tester est la clé de tout.




mindset


Passons aux 6 principes clés de l’état d’esprit d’un Growth Hacker :

1 - Apprendre : Le hasard, c’est pour les autres.



Avant de vous lancer et de pratiquer, apprenez tout ce que vous pouvez. Regardez toutes les vidéos réalisées par The Family, qui sont une très bonne base pour démarrer. Ils ont été les premiers à lancer une formation sur le sujet. Lisez sur Deux.io et autres, des articles sur les outils et les petites astuces. Engloutissez le maximum d’information afin de vous faire une culture.

2 - Tester : Radicalité ou optimisation.



Après avoir appris, il est temps de mettre en application. Au départ, allez-y doucement. Prenez votre temps pour bien mesurer les changements au sein de votre cible et surtout ne pas vous griller. Pour une newsletter, si vous avez une base de 200 e-mails, taper en à la main une vingtaine et regarder les retours de vos interlocuteurs. N’oubliez pas d’appeler à une action dans votre mail afin d’avoir une réponse !

Il y a 2 phases :

- La première, vous allez être radical. Vous allez créer 3 landing pages radicalement différentes. Pour chaque landing page, vous allez l’envoyer à 200 personnes différentes à chaque fois.
- La deuxième, vous allez analyser tous les résultats de la phase précédente et là vous pouvez commencer à optimiser la landing page ayant eu les meilleurs résultats (le meilleur taux de conversion par exemple).

3 - Mesurer : Changer et capitaliser.



Vous allez vous mettre à adorer vos statistiques ! Dites-vous que pour chaque action que vous réalisez, elle doit pouvoir être mesurée puis décortiquée. Il n’y a que de cette façon qu’il sera alors possible de comprendre vos réussites et erreurs et surtout les points précis à garder ou modifier. Grâce à vos connaissances, donnez-vous des objectifs « je veux un taux d’ouverture de ma newsletter à 15% », mesurer puis optimiser ou changer radicalement.

4 - Timing : Choisir le bon moment.



En fonction de votre cible, l’attention ne va pas être la même à différent horaire de la journée. Si vous visez des mères de famille, la meilleure heure va peut-être vers 21h lorsque les enfants sont couchés et qu’elle peut se poser devant son ordi. Il faut tester différents horaires et grâce à votre addiction aux statistiques, vous saurez très vite quel est le timing le plus adapté.

5 - Automatiser : Trop tôt et c’est la mort.



Maîtriser parfaitement quelque chose avant de vouloir l’automatiser. Automatiser, c’est faire réaliser une action par un robot. Exemple : vous voulez envoyer une newsletter à votre base mail. Vous pouvez l’automatiser avec mail chimp. Vous gagnez du temps alors pourquoi ne pas le faire dès le début ? Car tout simplement, si vous n’avez jamais envoyé de mail avant ou très peu, vous ne saurez pas comment parler à votre cible. Donc avant d’automatiser, écrivez à la main des dizaines de newsletters, mails et posts sur des groupes facebooks. Vous allez comprendre les mécanismes et après, ça sera le jackpot.

6 - Vos limites : Où vous placez-vous ?



Ça ne regarde que vous. Est-ce que vous vous sentez capables d’aller faire des choses « sales » qui pourraient mettre en cause l’image de votre entreprise ? Ou bien vous préférer rester plus dans les cordes mais avoir, peut-être, moins d’impact ? À vous de voir ;)

Deux exemples



Après cette partie théorique, je vais vous donner 2 exemples détaillés !

1 - Eat 24



Eat24 est un site de livraison de nourriture, du restaurant au domicile de l’utilisateur en échange d’une rétribution (classique !). Souhaitant créer une nouvelle campagne marketing, ils se sont demandés comment avoir le plus haut taux de conversion possible (définition taux de conversion : pour 1€ engagé dans une publicité, combien j’attire de personne sur mon site ? Plus le nombre de personne est élevé, plus votre taux de conversion est élevé. Leur solution ? Le porno. Surprenant non ? Après avoir fait quelques recherches, voici les résultats de Eat24 :




pronstats


Ils se sont aussi rendu compte que faire de la pub sur un site porno leur coûterait 10x moins cher que sur un des trois géants (Google, Facebook et Twitter). Là, ils ont trouvé le filon, maintenant il faut l’exploiter ! Ils ont analysé toutes les pubs sur les sites pornos. Tout le monde connaît ce genre de pub :


Elon


Leurs recherches ? 99% des pubs sont en lien direct avec du porno, le reste, c’est pour des sites de rencontres, des lives cams … Bingo, ils tiennent le truc. Ils travaillent plusieurs pubs et voici le résultat :




Elon

Au final, leur taux de conversion et donc de visite et de commande sur leur site a explosé ! Imaginez les économies : pour attirer 1000 visiteurs sur leur site, ils leur auraient fallu investir 100 dollars en publicité sur un des géants (Facebook, Google, Twitter) contre seulement 10 dollar pour un site porno … Au vu des économies réalisables, ça valait le coup d’essayer non ? ;) Bonus : Vu la réussite de leurs campagnes, de nombreuses pornstars, journaux et utilisateurs ont parlé et diffusé les pubs, permettant une communication encore plus élargie et efficace.

2 - Bricool



Un autre cas, Bricool est une conciergerie de bricolage. Afin d’augmenter leur croissance, ils vont avoir une idée un peu folle : se créer leur propre concurrent. Monbeaubricoleur est né.

Première étape : TEAAAASEEEEERRRRR !




monbeaubricoleur


Un positionnement différent avec un focus sur le physique du bricoleur plutôt que sur ses compétences. Un compte à rebours pour inciter les gens à s’inscrire.
Un petit cadeau à gagner pour donner envie aux inscrits de partager le site.

Deuxième étape : le facebook magique



A la suite de quelques tests, l’équipe de Bricool décide de créer un faux profil Facebook Marie Corre, CEO de MonBeauBricoleur.com (la fonction donne plus de crédibilité). Ensuite, ils décident d’ajouter en ami tous les influenceurs qu’ils avaient préalablement ciblés.
Après avoir personnalisé le profil de leur compte fictif et ajouter quelques amis pour le rendre plus crédible, ils identifient tous les groupes facebook susceptibles d’être intéressés par le service de MonBeauBricoleur.
Là commence un vrai travail de test ! Sur chaque groupe, ils veulent écrire un post mais il faut l’adapter en fonction du thème et des membres du groupe.
Par exemple, sur les groupes french tech, de startup, ils vont parler du lancement de leur startup ; sur les pages wanted et autres bons plans, ils vont créer un post de recrutement de bricoleurs volontairement provocateur etc…




facebook


Pour les groupes facebook, ils ont annoncé la sortie imminente du catalogue avec un lien vers leur site Bricool. Les curieux cliquent et sont accueillies par un petit pop-up :




bricool


Au final, cette campagne de communication innovante et basée sur du growth hacking psychologique leur a permis de multiplier par deux et demi les demandes et de renforcer la notoriété de Bricool. Le growth hacking repose sur votre imagination et ingéniosité ! Soyez malin !

Quelques outils utiles



Maintenant, je vais vous décrire quelques outils que j’utilise. Bien sûr, il y en a des centaines sur internet, à vous d’utiliser ceux qui vous semblent le plus adapter !
Un conseil : il vaut mieux utiliser 3 outils parfaitement qu’une dizaine à 10% de leur capacité.

1 - Email Hunter



Permet de trouver tous les emails d’un nom de domaine sur l’internet mondial. Vous tapez un nom de domaine, et paf, ça vous sort toutes les adresses reliées au nom de domaine déjà tapées sur internet.

2 - Zapier, automatisez à peu près n’importe quoi en 2 minutes



Vous ne savez pas coder ? Pas grave, zapier va vous aider à automatiser. Choississez deux applications que vous voulez faire communiquer entre elle.
Définissez le « zap » puis l’action qu’effectuera la deuxième application.
Zapier a accès à plus de 400 applications, vous allez forcément trouver votre bonheur !
Le mieux est d’aller lire cet article de deux.io

3 - Mail Track



Dès que vous enverrez un mail à une autre adresse mail, vous pourrez savoir si ce contact a ouvert votre mail, combien de fois et enfin quand il l’a ouvert ! Vraiment très pratique pour savoir s’il faut relancer ou non des clients.

4 - Bitly



Permet de créer des réductions d’URL et de les renommer par le nom que vous souhaitez. Des statistiques vous seront disponibles afin de savoir combien de personnes ont cliqué sur votre lien.
Exemple :
Basique : https://www.facebook.com/coworkingrenoble/?fref=ts
Modifiée : http://bit.ly/CoworkInGre




Si vous ne deviez retenir que deux concepts essentiels du Growth Hacking, les voici :
Il faut être passionné afin d’avancer et se remettre en question en permanence. Il faut tester ! N’ayez pas peur, vous apprendrez bien plus en vous trompant qu’en attendant. En espérant vous avoir donnez envie d’apprendre et d’essayer cet état d’esprit sur vos projets ! N’hésitez pas à copier les meilleurs ! Ici à Cowork In Grenoble, nous organisons des formations dédiées au Growth Hacking. Alors startupper et étudiant, n’hésitez pas à venir nous voir ou à nous poser des questions sur notre page ;)


Si vous voulez faire appel aux compétences en Growth Hacking de Valentin, rendez-vous sur Crème de la Crème !

Rédigé par Valentin Geffroy
Etudiant @ IAE Grenoble
Assistant marketing et communication @ Cowork In Grenoble
TwitterFacebook