MelloPlot | Chanthavy, EDHEC, 25 ans

Chez Crème de la Crème, on supporte le statut auto-entrepreneur depuis le début. On aime bien les étudiants talentueux et encore plus ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, c'est Chanthavy, 25 ans, étudiante à l'EDHEC, qui nous parle de son app MelloPlot !


logo



Fan de toute activité artistique et créative, touche-à-tout, j’ai la bougeotte… Et c’est autour de ce trait de caractère que s’est construit mon profil professionnel et entrepreneurial. Après une prépa ENS Cachan effectuée en double-cursus (mi-temps au lycée, mi-temps à l’université), j’ai intégré l’EDHEC en 2012, où, dans l’optique de d’acquérir le plus d’expérience possible, j’ai assisté l’administration dans la gestion d’une section sportive (arts martiaux) et me suis investie dans deux associations étudiantes – dont la professionnalisante EDHEC Jobs Management.

Impatiente de découvrir le monde de l’entreprise, j’ai poursuivi mes études en apprentissage chez Orange, dans le marketing des apps mobiles. 2014 et 2015 ont été deux années passionnantes et inoubliables passées dans un environnement à la pointe de la technologie : j’ai eu deux managers du tonnerre qui m’ont énormément appris et continuent encore de me conseiller, beaucoup d’autonomie sur des projets digitaux, d’organisation, de créativité et de relationnel.



mello



Pour compléter mon profil très marketing/communication, j’ai opté pour une majeure en finance d’entreprise en dernière année d’école. Afin de « lier » l’ensemble de mon parcours dans mon projet de fin d’études, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers le format business plan… autour d’une app mobile.

Musicienne amateur formée en Conservatoire, je sais d’expérience qu’il est difficile de trouver des musiciens avec qui jouer, monter un groupe. On se perd facilement entre les petites annonces papiers, les (nombreux) sites de petites annonces, le bouche-à-oreille, les contraintes géographiques, les musiciens trop timides pour « faire le premier La »… et cela va sans compter la recherche des affinités musicales nécessaires à la bonne conduite des projets musicaux.

Inspirée par la tendance du swipe & like, j’ai imaginé l’application de mes rêves : un Tinder de sons. Pas de photo, pas de prénom, pas d’âge : que des enregistrements audio, des initiales et une distance approximative. Les matchs, musicalement renommés « accords parfaits », permettraient aux musiciens concernés de lever l’anonymat, en dévoilant prénoms et photos de profil, et d’entrer en contact.



app



Plus j’avançais dans la rédaction de mon business plan, plus je bouillais d’envie de le mettre à exécution… Et c’est ce que j’ai fait dès décembre 2015. Par habitude et souci de qualité, j’ai choisi de faire appel à une agence de développement mobile, plus coûteuse mais plus rassurante pour moi que me lancer seule. C’est ainsi que MelloPlot, traduisible en français par « terrain mélodieux », a vu le jour en mai 2016 sur Android et iOS.

Gratuite et sans pub, MelloPlot propose deux achats in-app :

  • Le profil Premium permettant à tout musicien de générer du trafic vers quatre de ses propres liens (Facebook, SoundCloud, YouTube et autre URL) et suivre ses statistiques (vues, succès, clics générés vers les liens),
  • L’achat de Contact Urgent, pour « forcer l’accord parfait » : utile en cas de désistement de dernière minute avant un concert !

Cette aventure entrepreneuriale est un vrai tourbillon de péripéties : se lancer seule n’est pas de tout repos, mais j’ai la chance d’être soutenue par mon entourage et suivie par l’Incubateur de l’EDHEC, de bon conseil.




ukulele



Au quotidien, je communique beaucoup avec des musiciens pour leur présenter le service, tout en assurant le suivi du développement de l’application, les relations presse afin de gagner en visibilité, l’animation de la page Facebook que je souhaite rendre communautaire… Mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron : depuis mai, je me sens gagner en efficacité, même si je peine encore à me mettre « off ».

Ma plus grosse hantise ? Les bugs. Ne développant pas moi-même, chaque arrivée de bug signifiait pour moi un frein dans la diffusion de l’application, associé à un pic d’actions de communication avec des utilisateurs décontenancés – ou pire, mécontents.

Pour ma plus grande joie, l’application a été très bien accueillie par la majorité des musiciens adressés : ils ont salué l’idée, sa gratuité, sa simplicité d’utilisation. J’ai reçu des remerciements et félicitations de talents timides qui se sont enregistrés avec plaisir, rassurés par l’anonymat… et MelloPlot est même devenue partenaire officielle du groupe Facebook Guitaristes, comportant à ce jour plus de 17000 membres !




Aujourd’hui, l’application se diffuse avec une belle dynamique, je peux concentrer mes efforts pour développer la visibilité de MelloPlot en France et amorcer sa percée à l’international. L’application étant depuis le début disponible en français et anglais, il y a déjà quelques utilisateurs anglais, américains et canadiens qui attendent qu’elle se peuple : je ne les oublie pas. Pour l’Espagne et l’Amérique Latine, une version espagnole est prévue pour la rentrée.

Et d’ici à la fin de l’année, j’espère passer à l’étape supérieure pour MelloPlot : trouver un associé, lever des fonds pour une V2 de l’application (et plus !)…

J’ai osé me lancer grâce à l’expérience acquise lors de mon parcours étudiant et professionnel. Étudiants avec une âme d’entrepreneur, si comme moi vous sentez le besoin de posséder un certain bagage avant de vous lancer également, Crème de la Crème peut vous doter des compétences et de l’expérience nécessaires ; profitez-en !





Rédigé par Chanthavy Tan
chanthavy@cantatuvida.com
MelloPlot
Facebook | Twitter | Instagram