MEXICO CITY | 6 bonnes raisons de s’expatrier en terre aztèque




Nom : Mathilde Lajarrige
Âge : 23 ans
Université d’échange : CIDE (Centro de Investigación y de Docencias Económicas)
Durée : 1 an



La vie à Mexico est une aventure au quotidien. Quand on ne succombe pas à la pollution, on se laisse facilement surprendre par les multiples séismes, les chauffeurs de taxis malhonnêtes, ou encore l’officier de police vous soudoyant une petite mordida. Mexico City, aussi Mexico DF, est d’ailleurs communément appelé « el defectuoso » (littéralement défectueux).

Pourtant, sous ses airs chaotiques, Mexico est une ville aux mille et une saveurs, où le taco est roi et la quesadilla est reine. Une ville aux mille et une couleurs aussi, où les rayons du soleil se mêlent aux pluies tropicales qui rythment vos après-midi d’été. Enfin, une ville aux mille et une sonorités, où la mélodie des guitares des mariachis disparaissent sous le bruit des klaxons et du petit camion du vendeur de tamales.

En juillet 2013, j’embarquais pour douze mois de voyages, de découvertes et de fêtes. Voyage au cœur de la cité aztèque en six étapes.


1. Des modes de vie harmonieux et un accueil chaleureux



Bienvenus au pays de la buena onda (bonne vibe) et du ahorita (bientôt, mais pas tout de suite, voire jamais). À Mexico, malgré l’agitation constante de la ville, les locaux sont détendus et prennent le temps. Loin d’être paresseux, les mexicains aiment profiter de l’instant présent sans trop se soucier de l’avenir. Choc culturel garanti, mais je vous rassure, on y prend très rapidement goût !

Les mexicains ont le sens de l’hospitalité et vous ferons vous sentir très vite à l’aise. Que vous cherchiez votre chemin ou non, que vous parliez l’espagnol ou non, les locaux trouveront toujours un prétexte pour entamer la discussion. L’avantage, c’est qu’au bout de quelques semaines, vous maîtriserez parfaitement la langue et le slang local !



vieux


2.Des scènes culturelles et artistiques aux ressources inépuisables



Plus de cinquante musées ont élu domicile au sein de la capitale mexicaine, faisant d’elle une ville dynamique et attractive d’un point de vue artistique et culturel. Du sublime Palacio de las Bellas Artes au tout nouveau Musée Jumex, en passant par le Musée National d’Anthropologie, il y en a pour tous les goûts. Mexico, c’est aussi une capitale musicale. Qu’ils soient reconnus internationalement ou encore méconnus du public, aucun artiste ne manque de s’arrêter par les salles de concerts de la capitale, comme le Plaza Condesa ou l’Auditorio BlackBerry.

Enfin, que serait le DF sans ses festivals ? Le Corona Capital et le Vive Latino, qui se déroulent respectivement en octobre et en mai de chaque année, figurent parmi les meilleures programmations mondiales. D’autres festivals encore peu connus mais tout aussi incroyables se développent constamment. S’il fallait n’en retenir qu’un, je vous conseillerais sans hésiter le Bahidorá qui prend place dans les Estacas, un de ces lieux idylliques qu’offre le Mexique.

Si vous n’êtes pas fait pour les grands rassemblements et les bains de foule, les quartiers de la Roma et la Condesa vous offrent chaque weekend des événements en tout genre : marchés de créateurs, festivals de rue, ferias gastronomiques, expositions, performances... Bref, à Mexico, on ne s’ennuie jamais !

Le bon plan insolite : participez aux nuits FanCine. Organisé par la bande de copains du magazine El Fanzine, l’événement réunit street-food, bière et séance de ciné dans les endroits les plus insolites de Mexico !




mexico


3. De la street food colorée et pimentée



On ne va pas se mentir, Mexico c’est aussi une destination de prédilection qui ravira – et ravivera – vos papilles. Comme tout Mexicain qui se respecte, commencez votre journée avec des œufs brouillés ou des chilaquiles (des nachos dans la sauce piquante) en guise de petit-déjeuner. Pour le déjeuner ou le diner, arrêtez-vous dans l’un des puestos (petit stand de rue) qui servent enchiladas (de la viande noyée dans de la sauce piquante), quesadillas (tortilla de farine) ou encore molletes (pain toasté garni). N’oubliez pas de faire un tour sur les marchés de la ville. C’est sur ces lieux remplis de vie et de couleurs que vous trouverez les meilleurs fruits et légumes que vous n’ayez jamais mangé.

Toutefois, et au risque de faire dans le cliché, le meilleur moment culinaire de la journée reste tout de même le taco al pastor post-soirée (arrosée). Et oui, parce qu’ici le taco est roi, les taquerías sont ouvertes presque 24h/24 et se trouvent à chaque coin de rue de la capitale.

Le bon plan insolite : faire un détour par le marché San Juan, dans le centre historique, pour manger de la viande de crocodile ou de lion. N’oubliez de garder un peu de place pour déguster de savoureux vers de terre et autres insectes croquants !



mex


4. Une vie nocturne festive et rythmée


En parlant de soirée arrosée, si vous aimez sortir ou faire la fête en général, vous vous trouvez au bon endroit ! Mexico est une capitale qui vit autant le jour que la nuit. Les meilleurs restaurants, bars et boites de la ville se concentrent dans quelques quartiers seulement : la Roma, la Condesa, la Juarez et Polanco.

Pleine de surprises, la night life mexicaine a beaucoup à offrir aux plus curieux d’entre vous. C’est en errant hasardeusement dans les rues de la Roma ou de la Juarez que vous tomberez sur l’un des derniers phénomènes à la mode : les soirées privées. Loin des grandes réceptions que l’on s’imagine, la tendance est à l’underground, à la bière et à la gratuité. Le principe est simple : vous vous inscrivez à une newsletter en ligne, on vous ajoute gratuitement sur la liste des invités et vous recevez chaque mois votre invitation pour ce nouveau genre de soirées branchées, où les hipsters de la ville se déhanchent sur les rythmes de DJ encore inconnus. Les lieux choisis sont souvent de vieux bâtiments désaffectés pour une ambiance Berlin des années 1980 garantie.

Vous n’êtes pas trop dancefloor ? Pas de panique ! Pays de la tequila et du mezcal, le Mexique offre aux moins fêtards la possibilité de se détendre dans des endroits plus traditionnels, mais pas pour le moins typiques : j’ai nommé les tequilerias et les mezcalerías. Ici, la dégustation est de mise : hors de question d’avaler ses 4 cl de mezcal tel un shot de vodka. À Mexico, on déguste, on savoure, bref, on prend le temps. Pour une expérience 100% locale, on teste les chapulines, ces petites sauterelles séchées qui vous feront vite oublier les 40 degrés du mezcal !

Le bon plan insolite : les soirées privées d’Ether (@EtherMexico).



mur


5. Une architecture grandiose et chargée d’histoire



Héritière de plus de 2 000 ans d’histoire, la ville de Mexico témoigne d’une architecture grandiose. Berceau de la civilisation aztèque, l’héritage préhispanique et colonial qui se lit dans les murs de la capitale contraste avec l’architecture moderne des années 1960.

L’emblématique Place des Trois Cultures (également Place de Tlatelolco) vous immerge dans l’histoire tourmentée de la capitale aztèque tandis que le 44ème étage de la Torre Latinoamerica vous propulse dans la modernité de cette ville en pleine expansion.

Les fans de street art trouveront leur bonheur plus au sud de la ville. Car Mexico fût aussi le berceau du muralisme et des grands noms auquel ce courant artistique est associé, tel que Diego Riviera ou encore David Alfaro Siqueiros. Si la bibliothèque de l’UNAM est un rite de passage obligé pour pouvoir admirer ces peintures murales grandeur nature, le Polyforum Siqueiros offre un spectacle visuel tout aussi épatant.

Le bon plan insolite : Lors de votre visite à la Torre Latinoamerica, faites un détour par le 43ème étage pour admirer la vue depuis la cuvette des toilettes. Je vous assure, vous n’auriez jamais pensé pouvoir passer autant de temps dans des toilettes publics !




fresque


6. Des paysages à couper le souffle


Malgré leur sixième place dans ce classement, les voyages demeurent le critère numéro 1 pour venir s’installer au Mexique. Entre les magnifiques plages du Pacifique et les pueblos mágicos (villages magiques) du centre du pays, le choix est difficile ! Sachez que la côte Pacifique est un spot de rêve pour les amateurs de surf. C’est aussi de ce côté du pays que vous pourrez admirer le soleil rouge flamboyant se coucher dans les vagues de l’océan.

Voici une liste non-exhaustive de destinations « coup de cœur » qui vous guidera à travers les trésors de la nature et de la culture mexicaine :

  • Puerto Escondido, Hierve el agua et la ville d’Oaxaca, Etat d’Oaxaca
  • La Paz et l’île d’Espiritu Santo, Baja California
  • San Juan Chamula, Chiapas
  • Tulum, Quintana Roo

Le Mexique, c’est aussi un endroit stratégique pour profiter de vols peu chers vers des destinations de rêve. Dans le top 3, et sans hésiter, Cuba, le Guatemala et le Costa Rica. Alors, ça donne envie, non ?

Le bon plan insolite : découvrir l’Église de San Juan Chamula (Chiapas) et sa religion si particulière avant d’aller nager de nuit au milieu des planctons lumineux dans la lagune de Manialtepec, dans l’État d’Oaxaca.





vieux


En espérant que cet article vous ait convaincu de vous lancer dans l’aventure mexicaine. Si ce n’est pas le cas, j’espère qu’il vous aura fait voyager le temps d’une seconde. Encore indécis ou hésitants ? N’hésitez pas à m’écrire, je serais heureuse de répondre à toutes vos questions ! En attendant, je vous quitte sur une note ensoleillée et vous souhaite bon voyage !


Rédigé par Mathilde Lajarrige
mathilde.lajarrige@scpobx.fr