Comment écrire une bonne newsletter ?

Rédigé par Eva Jamen, étudiante à Hétic, 22 ans.

Non, la newsletter n’est pas un spam rébarbatif censé importuner vos clients. Elle se veut être un outil de communication aidant au maintien du lien entre vos clients qui se veulent fidèles et vous. Lettre d’informations, dernières publications, nouveautés produits, offres, événements à venir, etc… autant de raisons qui nécessitent de rappeler couramment votre présence aux lecteurs. Mais pour que ces derniers soient réceptifs, encore faut-il réussir à écrire une newsletter efficace !


#1- Le contenu


  • Établissez clairement les bases de votre communication en fonction des attentes de vos abonnés et en prenant en compte vos propres enjeux de croissance ;
  • L’objet doit être l’élément clé permettant d’identifier le dit contenu de manière claire et concise ;
  • Déterminez le sujet à mettre en Une avec soin. Choisissez celui qui suscite le plus de fascination pour pousser à la lecture de la suite ;
  • En cas de rédaction d’une ligne éditoriale, consacrez un temps pour vous adresser directement à vos lecteurs, et leur rappeler combien ils comptent car l’intérêt qu’ils portent à votre encontre n’est pas un bien acquis ;
  • En cas d’envoi automatisé, pensez à rappeler cette attention à travers un en-tête ou une signature de salutation et/ou de remerciement ;
  • Épiez la moindre faute lors de vos rédactions et adaptez votre ton à votre lectorat. Un texte mal rédigé ne donne aucune envie de s’y attarder, vous enlève toute crédibilité, et peut même vous mener à rejoindre les courriers indésirables.

Campaign Monitor présente un panel de newsletters de grandes entreprises influentes et réalisées grâce à elle. Vous pouvez voir un exemple d'Unicef (ici) qui personnalise sa formule de politesse, signe de reconnaissance envers chaque donateur.



contenu

#2- Organisation



Ce qui caractérise une newsletter, c’est sa périodicité et bien des fois, son automatisation ; le processus d’envoi nécessite donc une bonne organisation en amont. Votre newsletter peut être quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, bi-mensuelle, etc.

Privilégiez un format adapté à vos besoins et à la richesse du propos qui sera communiqué. Point trop n’en faut pour assurer une information pertinente.

La proximité avec votre clientèle doit être perceptible. Ainsi, pensez à demander le prénom de chaque nouvel abonné lors de l’inscription, afin qu’il puisse recevoir un courrier personnalisé. Si votre activité le recommande, répertoriez les profils similaires selon leurs usages et leurs habitudes, pour créer différentes listes d’abonnés. Dans le sens inverse, choisissez consciencieusement le nom qui s’affichera lorsqu’on vous lira. Associer votre prénom au nom de votre entreprise reste une approche plus chaleureuse, et formelle sans pour autant être stricte.



orga


#3- Présentation



Le contenu de votre newsletter risque très vite d’être rébarbatif s’il n’est composé que de texte. Rendez la intuitive en insérant des liens permettant d’accéder directement aux sujets évoqués, et apportez de l’attractivité à travers des visuels. Le tout est de la différencier d’un courrier classique sans pour autant la faire ressembler à une vulgaire campagne publicitaire.

Gardez aussi en tête que le rendu visuel doit être adapté à votre secteur. De ce fait, les templates accessibles en ligne ne doivent pas être utilisés d’une façon hasardeuse ; au mieux, attelez-vous à la rendre unique. La meilleure chose à faire est d’y reprendre l’identité visuelle de votre site.

La lecture doit être fluide et aérée grâce à un bon équilibre entre les visuels et le texte. La mise en page pourra ainsi évoluer et se diversifier au fil de vos publications pour s’adapter au contenu désiré, tout en gardant la cohérence qu’apportera votre identité visuelle.

Par exemple encore avec Campaign Monitor, on voit ainsi Nature’s Finest Fruits (ici) qui reprend son identité graphique dans une mise en page mettant l’accent sur les visuels pour mettre en valeur leurs produits, ou encore le magazine Rolling Stone (ici) qui choisit une mise en page plus structurée en accord avec son contenu journalistique.



prez


#4-Fidélisation



Un lecteur est poussé à s’abonner par intérêt et non par obligation:

  • Le lien conduisant à l’abonnement depuis votre site doit être visible sans pour autant gêner ou rendre la lecture impossible. Il a plus vite fait de délaisser votre site que de céder à la contrainte ;
  • Choisissez celui qui s’adapte le mieux à la mise en page de votre site ;
  • Envoyer un message de bienvenue suite à un abonnement est un bon moyen de satisfaire l’abonné.

Malheureusement, les arrivées s’accompagnent quelques fois de départs. Certains abonnés seront un jour lassés et souhaiteront résilier leur abonnement. Laissez un lien de désabonnement à disposition au pied de votre newsletter. Dans ce cas également, un message de confirmation de désabonnement, et une fois encore remercier de la confiance octroyée pendant tout ce temps. Rien de mieux pour renforcer votre fiabilité. Il ne sert à rien de rendre la tâche compliquée. Non seulement garder un abonné désintéressé dans vos listes ne vous produira aucun bénéfice, mais en plus votre image risque d’être dévaluée par les retours et les nombreuses plaintes. Mieux vaut éviter que celles-ci n’entachent la confiance que de futurs abonnés pourraient vous porter.



news


Pour vous assister dans l’accomplissement de certaines de ces tâches, vous avez à votre disposition de nombreux outils tels que MailChimp, MailJet, Sarbacane, Aweber, GetResponse, etc. À vous de jouer !

Nous vous proposons aussi de faire un focus sur les outils qui permettent d’entrer en contact avec votre cible facilement et plus particulièrement sur les extensions Google Chrome qui changeront à jamais votre façon d’envoyer des emails : 5 outils pour contacter la terre entière par email !



Rédigé par Eva Jamen
jamen.eva@gmail.com
Follow me on LinkedIn & Twitter