Fils de Pømme | Valentin, SKEMA, 24 ans

Chez Crème de la Crème, on supporte le statut auto-entrepreneur depuis le début. On aime bien les étudiants talentueux et encore plus ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, c'est Valentin, 24 ans et diplômé de SKEMA, qui nous parle de sa start-up Fils de Pømme !


Logo-filsdepomme-startup-skema



Fils de Pømme, c’est un peu l’histoire de deux amis et d’une passion commune pour les petites Pømmes !! L’histoire commence il y a bien longtemps, en 1780 pour être précis. Nous devons la composition secrète de notre cidre à l’héritage familiale de Théo: les Kermasson de Kérisel, qui avaient créé une recette d’assemblage unique.

Avec notre passion pour le cidre, mes racines bretonnes et l’héritage de Théo, créer une nouvelle marque de cidre, en réinventant tout un concept, était alors une évidence.

Toutefois, point de précipitation, j’ai d’abord continué mes études en finance à SKEMA Business School avant de me lancer pleinement dans cette folle aventure de Fils de Pømme - The French Botanical Cidre.



filsdepomme-startup-skema


Pour la petite histoire, il faut savoir que nous devons le cidre en France, aux marins l’ayant rapporté des côtes ibériques. Dès le XVIIe siècle, outre pour ses vertus bienfaisantes, les marins trinquaient en mer avec du cidre tant pour le plaisir que pour se donner force et courage d’affronter les tempêtes.

Ce qui m’a tout de suite motivé dans cette aventure c’est de pouvoir travailler autour d’un produit concret et sortir un peu des sentiers battus du digital. Ce qui me plait également dans l’entreprenariat et encore plus dans le secteur de la gastronomie, c’est de rencontrer des personnes passionnées.



filsdepomme-startup-skema


C’est en arrivant à Paris après nos multiples vacances en Bretagne, qu’on s’est aperçu qu’il était impossible de commander un dans un bistrot alors que dans les pays anglo-saxons il en coule à flot. C’est alors qu’on a décidé de créer une marque de cidre jeune et festive et un peu plus masculine en jouant sur un packaging moderne et épuré.

Toutefois l’étiquette ne fait pas tout, il était donc indispensable de retravailler le cidre. Pour cela, il fallait trouver une formule beaucoup plus subtile et festive.

Depuis le début de notre aventure, il y a presque 6 mois de cela, j’ai pu faire la connaissance de nombreuses personnes passionnées de gastronomie et de nouveaux concepts jeunes et innovants.

filsdepomme-startup-skema


J’ai aussi travaillé avec des professionnels d’organismes publics, comme les chambres de commerce, qui m’ont beaucoup apporté sur l’aspect financier et sur les axes de développement de la société.

Après, c’est surtout sur le terrain, au fil des dégustations et des rencontres, avec Théo, qu’on a pu progresser et apprendre les rouages du métier. Pour le moment, les plus grandes contraintes que nous avons rencontrées, ont été en matière de création de notre cidre. Nous avons mis presqu’un an à trouver le cidre que nous rêvions.

Après il y a eu la prospection dans les établissements parisiens. Quand on a commencé, c’était difficile, on avait beaucoup d’appréhension avant de rentrer dans un établissement : est-ce que le barman va être sympa ? Est-ce qu’on le dérange ? Est-ce qu’on va se faire jeter ?... Maintenant c’est beaucoup plus simple, on a plus d’aisance. D’ailleurs au tout début, on a commencé par aller voir les bars où on connaissait le gérant ou un responsable, comme Les Pieds Dans L’eau à Neuilly.



filsdepomme-startup-skema


Ainsi on a pu connaître les méthodes d’approche, comment un établissement fonctionne en termes d’approvisionnement, de paiement.

Au fur et à mesure qu’on se développe les problématiques changent. Maintenant, c’est de bien savoir se positionner sur son marché afin de se démarquer vis-à-vis de ses concurrents.

Après avoir « posé nos marques » nos enjeux vont se diriger vers la création de nouveaux produits. Nous avons essayé de trouver des formules innovantes et ainsi apporter une valeur ajoutée.

Il faut vraiment pouvoir se démarquer sur 2 axes principaux : la communication et les produits. Ce sont les deux aspects les plus importants pour avoir une vraie identité et pouvoir apporter sa plus value sur notre marché.



filsdepomme-startup-skema


À court terme, nous allons développer notre gamme de cidres et proposer nos produits dans d’autres villes françaises que Paris. Dans un moyen terme, nous visons l’internationalisation avec deux, trois pays déjà ciblés. Il faut savoir ne pas brûler les étapes : ne pas partir sur un marché plus important que le marché test sans avoir fait ses preuves.

Un conseil pour les étudiants ? Bois des Pømmes, non plus sérieusement si j’ai un conseil à donner c’est à notre âge qu’il faut se lancer ! Ce n’est pas bien grave de se tromper à 25 ans, on peut facilement repartir.

Il faut profiter de notre jeune âge pour se lancer dans des expériences fabuleuses et découvrir plein d’autres aspects du monde du travail. Avec Crème de la Crème, on peut facilement profiter de toutes ces opportunités et être challengé sur les problématiques et les enjeux de start-ups cool et innovantes !



Toute l'équipe Crème de la Crème a testé et on a clairement adoré !!

filsdepomme-startup-skema


Rédigé par Valentin Imbault
valentin@fils-de-pomme.com
Follow me on Linkedin
Follow us on Facebook Twitter Linkedin Instagram