Portrait | De Freelance à mon embauche chez Google

Chaque mois, on donne la parole à un(e) freelance(e) Crème de la Crème ! Ce mois-ci c'est Bastien de Montaigne, étudiant à Kedge Business School qui nous raconte son parcours, devenu Googler depuis 6 mois !




Nom : Bastien de Montaigne
École : Kedge Business School
Compétences : Développement Commercial, Data analysis, Design Business Model




Hello ! Alors raconte-nous, pourquoi t’es-tu inscrit sur Crème de la Crème?



Salut Crème !

N’a t-on pas tous rêvé d’être auto-entrepreneur lors de nos études ? Ce fut mon cas ! Encore faut-il savoir que faire.. Crème de la Crème était l’opportunité unique de mettre à disposition mes compétences aux services des entreprises avant même de finir mes études. La première motivation pour s’inscrire était financière. Mais pas seulement ! De nature hyperactive, j’ai toujours eu ce besoin de me challenger et de garder l’esprit occupé. Grâce aux partenariats forts sur lesquels Crème de la Crème s’appuie, elle est la seule jeune entreprise sur le marché capable d’offrir des missions passionnantes à ses freelancers.

Comment as-tu découvert Crème de la Crème ?



C’était lors de mon stage de fin d’études chez KRDS Social Agency en Inde que Leopold Denis (Dr. Mood) m’a introduit à Crème de la Crème. Nous avions, tous deux, créé une société de distribution de fromages européens produits en Inde, nommé Cheese in Chennai. L’activité de notre petite société était florissante, mais nous étions limités par le temps.

Suite au stage, il était prévu que je rentre en France pour étudier en Master of Science International Business à Kedge Business School. J’étais donc à la recherche d’une activité de freelancer pour financer ma vie étudiante et surtout travailler sur des missions challengeantes. Et c’est pourquoi Leo m’a introduit à Crème de la Crème !

Quel est ton parcours académique ?



Pas des plus exemplaires à son début… C’est non sans fierté que j’ai décroché mon baccalauréat scientifique avec mention ‘Rattrapage’ !

C’est après que mon parcours académique a prit une tout autre tournure lorsque j’ai intégré le International B.B.A de Kedge Business School sur Marseille. Cette formation est très valorisante puisqu’elle permet à ses étudiants de partir 2 ans en échange universitaire. Dans mon cas, ce fut 1 an au Canada (UQAM à Montréal), 6 mois en Australie (University of Adelaide) et un stage de fin d’études en Inde (Chennai). Quelle expérience enrichissante pour les étudiants qui souhaitent voyager, s’ouvrir à différentes cultures, développer leurs compétences linguistique sans prendre de pause dans leur cursus !

Pendant mon cursus Master, j’ai été ensuite consultant chez Crème de la Crème pendant 12 mois.

Tes compétences, tes spécialités, tes passions ?



Animé par une curiosité naturelle, j’aime découvrir et me lancer des défis ! C’est pourquoi je m’engage passionnément dans chaque nouvelle aventure qui s’offre à moi. Actuellement, c’est camping sauvage et randonnée !

Mais pour ne rien vous cacher, je suis surtout passionné de Surf, Kitesurf, Snowboard... Enfin les sports de glisse quoi ! Ces sports sont sources d’inspiration pour ma vie professionnelle, et ce par l’effort à la fois physique et mental qu’ils requièrent. Le plaisir de glisser est indissociable à l’effort fourni pour y arriver !

Selon toi, en quoi réaliser des missions en tant qu’auto-entrepreneur est-il différent d’un stage ? Et que penses-tu des avantages pour l’entreprise ?



Je ne saurais pas où commencer !

Les vrais avantages résident dans la flexibilité et l’autonomie dont peut profiter l’auto-entrepreneur. L’ensemble des Digital Nomads vous raconteront qu’ils peuvent tout aussi bien travailler depuis un café à New York que sur une île aux Philippines. L’auto-entrepreneur travaille à son rythme et dans le cadre qu’il souhaite.

Pour les entreprises les avantages sont aussi multiples. Plus particulièrement avec Crème de la Crème, elles ont accès au savoir d'un très grand nombre de jeunes talents ! C’est également l’opportunité pour elles d’obtenir un point de vue extérieur et innovant des problématiques qu’elles rencontrent.

As-tu des conseils à donner à de potentiels étudiants qui hésitent à passer le cap ?



Vos idées et vos compétences ont de la valeur, profitez-en !


Quelle a été ta meilleure mission chez Crème de la Crème et pourquoi ?



Ma meilleure mission a été de définir une stratégie de développement commercial pour un cabinet d’avocat du Barreau de Paris. Ce cabinet a développé une offre dédiée aux startups pour les accompagner dans leurs procédures légales. Néanmoins la profession est soumise à de nombreuses restrictions pour développer leur portefeuille client. Les actions marketing et commerciale sont donc très limitées. Ce fut donc un véritable challenge de développer une stratégie en accord avec la réglementation. D’autant plus qu’aucun cours de marketing traite de telles problématiques !

Est-ce que tu as des petits rituels quand tu travailles ?



Pas réellement, la flexibilité me permettait de travailler depuis n’importe où ! Un ordinateur, du wifi, de la créativité, et le tour est joué !

Tu es ce qu’on appelle un digital native. Selon toi, en quoi la maîtrise des nouvelles technologies te permet d’aborder différemment le monde professionnel et les nouveaux enjeux de notre société ?



Question piège !

Les nouvelles technologies ont surtout profondément changé nos manières de communiquer et d’accéder à l’information. Ces nouveaux outils ont surtout bouleversé notre efficacité et notre réactivité. Elles permettent aujourd’hui à de nombreuses entreprises de repenser leur business model, en s’appuyant notamment sur les données et les nouveaux canaux de distribution. Et c’est ici qu’un jeune consultant de la ‘génération Y’ peut apporter sa plus value. Nous maîtrisons avec grande efficacité tous ces nouveaux outils !

Néanmoins attention à ne pas se fermer à ‘l’ancienne génération’. L’expérience et la sagesse sont également des atouts clés pour pérenniser toute activité économique. Idriss Aberkane, chercheur en neurochirurgie, parle souvent de l’économie de la connaissance ; modèle économique basé sur le partage du savoir et des connaissances. Sans partage de connaissances, une activité économique ou commerciale ne peut être durable. C’est pour cela qu’il est à la fois indispensable de faire appel à la nouvelle génération, mais également de se fier à l'expérience de professionnels aguerris.

Quels sont tes projets, ton ambition ?



Venant de terminer mon stage de fin d'études chez Google, je vais continuer cette belle aventure. J’ai donc comme projet de continuer à m’impliquer à 200% dans mon nouveau poste ! C'est une toute nouvelle expérience pour moi, et un nouveau challenge que je compte bien relever !

Une devise de fin ?



Il y a des millions de choses à faire, tant que nous les faisons avec enthousiasme alors nous le faisons bien !





Rédigé par Bastien de Montaigne
Étudiant à Kedge Business School
Faites appel aux compétences d'étudiants comme Bastien sur Crème de la Crème