Ouistock | Neville, HEI, 27 ans

Chez Crème de la Crème, on supporte avec conviction les étudiants freelance depuis le début, et encore plus ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, c'est Neville, 27 ans, issu d’une formation d’ingénieur à l'HEI, avec une spécialité dans l’entrepreneuriat nous parle de sa start-up Ouistock, la référence du stockage en ligne.

logo-ouistock-startup



Ma plus grande formation, je la vis aujourd’hui, depuis plus de deux ans, en ayant monté Ouistock en juin 2014. Ouistock est née d’une rencontre lors de mes études à HEI avec Simon Rychembusch, co-fondateur de la société. Simon, originaire de Paris, est confronté chaque année, lors de ses stages à l’étranger, à la même problématique, celle de vendre ses affaires pour finalement racheter meubles et autres équipements à la fin de l’été. Un été je lui propose de lui faire de la place chez moi pour entreposer ses meubles et cartons.

« On a eu le déclic ! La solution aux tracas du déménagement ? Le particulier ! »



Au-delà de notre idée de concept, ce qui m’a animé dès le début se sont les rencontres que l’on a faites et qui nous ont stimulé et donné l’envie d’avancer. Le concept lui-même est une source de motivation puisqu’il nous offre l’opportunité de transformer littéralement le marché du stockage en créant une nouvelle part de marché avec le particulier.

Ce nouveau marché qui s’étend désormais à l’échelle nationale a pour but d’éduquer les français à un nouveau mode de consommation comme l’ont fait Blablacar ou Airbnb. Un nouveau réflexe de consommation que j’espère rapidement voir s’étendre à l’international. Aujourd’hui, c’est une grande fierté pour moi d’avoir une équipe de 15 personnes fédérées autour d’un projet commun : celui de révolutionner le stockage de biens.


ouistock-startup



Beaucoup de personnes ont de la place inexploitée chez elles : une cave, un garage, une pièce de quelques mètres carrés … Alors pourquoi ne pas transformer cet espace perdu en économies ? La plateforme repose donc sur un principe gagnant / gagnant dans lequel nous mettons en relation des particuliers qui ont besoin de stocker des affaires avec ceux qui disposent d’espaces stockage. Une motivation commune anime les utilisateurs de notre service : le gain d’argent.

Véritable modèle d’économie collaborative, Ouistock est une alternative aux solutions traditionnelles de stockage en proposant des espaces jusqu’à 60% moins cher que dans un garde-meuble traditionnel. Aujourd’hui, Ouistock se charge de rendre le stockage accessible à tous, partout et en 3 clics. Pour ce faire, nous avons développé un site simple intuitif, disponible dans plus de 2500 villes en France.

Ouistock offre une véritable liberté d’esprit tant pour le propriétaire que le locataire avec un service client disponible 7j/7, une assurance AXA qui couvre les locations et un système de paiement automatisé.

ouistock-startup



Notre business model quant à lui repose sur un système de commission allant de 10 à 20% sur les loyers fixés par les propriétaires. Le prix affiché sur notre site internet pour le locataire est le prix final, il comprend déjà la commission et l’assurance AXA de base. Par exemple, pour un loyer fixé à 100 € par le propriétaire, le prix final pour le locataire sera de 115 € environ, le propriétaire lui gagne bien ses 100 €.

L’emménagement de notre équipe dans les locaux d’Euratechnologies, 3ème incubateur européen, et notre prise en charge dans cet incubateur lillois ont été des facteurs clés de réussite dans notre projet.

Nous avons fait de nombreuses rencontres avec des entrepreneurs à succès qui nous ont fait confiance en nous accompagnant soit en tant que Mentor ou Business Angel (Francis Nappez, cofondateur de Blablacar, Angélique Girard, Hervé Cuviliez ou encore Harold Mechelynck).

« Aucun projet, aucune fondation d’entreprise ne se fait sans difficultés »



Ouistock, pour fonctionner et séduire son public, nécessitait de mettre en place un partenariat avec un assureur. Aujourd’hui, notre partenaire AXA appuie notre crédibilité et assure les biens stockés. Cet argument nous a aidé à lever la difficulté de séduire des entreprises et partenaires sans avoir de track record mais uniquement en se fiant à notre idée et notre business plan qui devaient être des plus réfléchis.

Lors du lancement de ouistock.fr, nous avons également dû faire face à la problématique de l’oeuf et de la poule commune à toutes les marketplaces. Les efforts fournis par l’équipe nous ont permis de tendre vers un équilibre plus fluide entre l’offre et la demande.


ouistock-startup



La cohésion entre les fondateurs et l’équipe est primordiale pour surmonter tout problème. Chacun doit être suffisamment impliqué dans le projet pour parvenir à trouver des solutions cohérentes. C’est d’ailleurs sur ce point que repose la confiance des BA qui décident toujours d’investir sur une équipe et non sur un projet.

La résolution des problèmes résident également en la capacité de savoir s’entourer et échanger en PERMANENCE. Les échanges sont déterminants surtout au début d’un projet, ça nous permet de se remettre en question sur nos idées et ainsi d’avancer beaucoup plus rapidement.

Aujourd’hui nous visons de nouveaux objectifs. Ouistock s’appuie des levées de fonds obtenues pour démocratiser le stockage entre particuliers. Leaders du stockage pour particuliers, nous souhaitons renforcer cette position. Un lancement à l’échelle européenne (en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne puis au Royaume-Uni) est prévue dans les 3 prochaines années à venir.

« Nous souhaitons nous positionner comme le leader européen d’ici 2020 »



Cet enjeu nécessite d’agrandir l’équipe Ouistock et de développer nos investissements en marketing pour renforcer notre image de marque. Quoi qu’il arrive, notre ambition restera la même, celle de rendre le stockage accessible à tous, partout et en 3 clics !


ouistock-startup



Et si je devais vous partager quelques conseils, je dirais aux plus aventuriers qu’avoir un concurrent est une excellente nouvelle !

N’oubliez jamais : “Si 10 personnes n’ont pas déjà eu ou ne sont pas en train d’avoir votre idée, c’est que ce n’est pas une bonne idée.” Tout prend toujours plus de temps qu’on ne le pense ! “Work Hard and fail Fast”. Le dernier mot pour la fin ? Échangez, échangez, échangez en permanence !





Rédigé par Neville Ricour
Follow us on Facebook Twitter LinkedIn