Faire une bonne veille en 7 étapes

Rédigé par Eva Jamen, étudiante à Hétic, 23 ans.



Faire de la veille s’avère indispensable pour être au point sur les nouveautés en lien avec les sujets de notre choix. Face à la multitude d’informations accessibles autour de nous, mais surtout en ligne, il est difficile de savoir par quoi commencer, mais surtout comment s’y prendre.


tips-veille


On vous livre aujourd’hui les meilleurs tips pour vous guider dans ce processus.

1 - Définir ses objectifs



Avant de démarrer votre veille, vous devrez vous assurer de savoir quel est l’objectif précis de votre veille, afin de ne pas vous disperser. Celle-ci peut se concentrer sur l’évolution d’un marché, sur les dernières tendances dans un secteur d’activité, sur la surveillance de votre image sur Internet, etc. Ne vous lancez pas dans une collecte d’informations dont la charge vous submergera, pour au final n’en exploiter aucune.

Définissez également les limites temporelles, à savoir si votre veille cible des résultats datant d’une semaine, d’un mois, d’un an, ou bien plus encore. Demandez-vous enfin si les résultats issus de votre veille sont à usage personnel, ou si vous devriez ensuite les diffuser, et quelle sera la cible de cette diffusion.

2 - Varier ses sources



La richesse de votre veille repose surtout sur la diversité de vos sources. Même en se limitant à la sphère digitale, une multitude de possibilités vous est offerte. A coté des sites officiels dédiés au sujet de votre recherche, vous avez aussi les blogs d’influenceurs. La majorité d’entre eux vous proposent même un abonnement à leur newsletter. Les forums et les réseaux sociaux ne sont pas non plus en reste. Ces derniers, ont l’avantage de proposer l’interaction avec l’information en la publiant soi même, en aimant ou en partageant celles déjà présentes.


tips-veille



Twitter reste le plus prisé, mais d’autres tels que LinkedIn ou Google + ont aussi une place à défendre, avec le mérite d’être plus professionnels. Certains réseaux cibleront un domaine en particulier, à l’image de Behance qui s’oriente vers le design.

3 - Automatiser sa recherche



Avec toutes ces informations à portée de main, le temps passé à les rechercher peut s’avérer très important. Google Alertes est l’outil le plus plébiscité pour automatiser cette tâche. Comme son nom l’indique, il permet de vous alerter lorsqu’une publication mise en ligne contient les mots clés de votre choix. Dans le même genre, Feedly est un agrégateur de flux RSS que l’on retrouve aussi en application mobile.

Certains tels que Flipboard prennent en compte des sources ayant pu échapper à notre vigilance, mais surtout l’application d’un tri plus significatif une fois toute l’information récoltée. Avec la plateforme Netvibes, les contenus issus des sources de votre choix sont consultables sur une même page. Le lecteur RSS Digg Reader voue renvoie par mail un récapitulatif journalier des résultats de votre recherche. Talkwalker est principalement utilisé par des professionnels. Cet outil se concentre sur l’analyse des réseaux sociaux de ses utilisateurs. Elle est par exemple capable d’identifier un logo lorsque celui-ci est publié sur les réseaux.

4 - Archiver ses résultats



Il est aussi important de pouvoir retrouver les résultats de votre veille. Pocket est la référence en matière d’archivage. Cette extension permet d’étiqueter et d’archiver vos contenus, que vous pourrez ensuite Retrouver en un clic depuis tous vos supports. Il est gratuit, mais certaines fonctionnalités sont payantes.


tips-veille



RSS Sourcing est une plateforme de veille destinées au professionnels, qui entre autres permet d’archiver les données récoltées pendant un an. Son utilisation est gratuite pendant un an sans engagement, suite à quoi il est nécessaire d’opter pour un abonnement mensuel, dont le prix varie selon la zone géographique.

elCurator offre également aux professionnels cette possibilité de sauvegarder les résultats issus de leur veille, et permet même d’inviter des collaborateurs.

5 - Trier les sources fiables



Varier ses sources ne revient pas à considérer tout et n’importe quoi. Vos sources doivent certes être variées, mais se doivent aussi d’être pertinentes et fiables. Les sites institutionnels et universitaires, les sites d’organismes, d’associations et d’organisations certifiées, et les sites d’entreprise assurent la plus grande fiabilité. Les sites et blog influenceurs peuvent aussi être considérés comme étant sûrs, s’il s’agit de professionnels.

Les forums ou les listes de diffusion doivent être considérées avec du recul, car les messages proviennent d’un public ne faisant que retranscrire des données trouvées sur Internet, qui peuvent s’en retrouver incomplètes, voire même déformées. Les informations qui y sont publiées doivent donc être croisées avec les sites fiables précédemment cités. La date de publication doit aussi être prise en compte avant d’exploiter toute donnée recueillie.

6 - Elargir ses horizons



Il est judicieux de ne pas être borné dans son champ de recherche. Viser un sujet précis peut aussi s’accompagner d’un peu de curiosité sur ce qui se passe ailleurs. Internet nous permet de se connecter aux 4 coins du monde, et il serait dommage de ne pas s’en servir, surtout dans ce monde en perpétuelle évolution.


tips-veille



Les entreprises ou toute personne exerçant dans un certain domaine peuvent y trouver un moyen de se démarquer de leur environnement en adoptant de nouvelles tendances venues d’ailleurs. Dans le cadre d’une veille concurrentielle notamment, il faut bien entendu observer le marché, mais également ses concurrents. Kompass par exemple est une base de données fournissant des informations telles que la situation financière et les produits des entreprises locales. On peut aussi citer D&B, ou Avention.

7 - Envisager une veille interne



Quelque fois, votre veille peut être tournée vers la gestion et l’analyse de votre propre activité sur Internet, et vous souhaitez des outils adéquats. Social Insight est un site vous permettant de surveiller et d’analyser l'efficacité et l’évolution du compte Instagram avec lequel vous vous y connecterez. Vous y aurez accès à des chiffres clés tels que le nombre de vos likes, le nombre de commentaires, la moyennes des publications, le pourcentage d’évolution de vos followers, et bien d’autres encore. Après 15 jours d’utilisation gratuite, ce service devient payant.

Metricool offre un rapport centralisé et détaillé de vos publications sur votre site web, sur votre blog, et sur vos réseaux sociaux. Son agenda éditorial permet de choisir les créneaux pendant lesquels vos publications auront une visibilité maximale. Y avoir un compte est entièrement gratuit, et un abonnement payant permet de posséder 10 comptes de plus.

Bien entendu, seuls vous avez le moyen de réveiller la volonté, la discipline et l’organisation pour avancer au milieu de tout cela. Il ne vous reste plus qu’à vous armer de tous ces précieux conseils et de les appliquer à bon escient. A vous de jouer !




Rédigé par Eva Jamen
jamen.eva@gmail.com
Follow me on LinkedIn & Twitter