7 conseils pour faire une veille efficace

Rédigé par Eva Jamen, étudiante à Hétic, 23 ans.



Elaborer une bonne stratégie de veille revient à cibler des informations clés, à trier les plus pertinentes, à les stocker et voire même les partager : cela peut très vite s’avérer compliqué, tant il existe de sources d’informations et d’outils. Cette quête est pourtant une démarche à ne pas négliger pour votre carrière professionnelle ou pour votre enrichissement personnel, quelque soit le secteur dans lequel vous évoluez.


tips-veille



On vous livre aujourd’hui les meilleurs tips pour vous guider dans ce processus.

1 - Installer un agrégateur



Pourquoi chercher l’information lorsqu’elle peut venir à vous ? Les agrégateurs de flux RSS permettent de générer dans un tableau de bord unique les nouvelles publications en provenance de vos sites favoris. On peut citer Feedly, qui présente l’avantage d’être gratuit. Le lecteur RSS Digg Reader va même jusqu’à vous fournir des récapitulatifs journaliers par mail.

L’abonnement ne se limite pas aux flux de simples sites, mais s’étend également à ceux de vos réseaux sociaux. Nuzzel et news.me ont eu cette idée ingénieuse de récolter les publications populaires de vos fils d’actualités Facebook et/ou Twitter pour vous les présenter conjointement.

2 - Utiliser la curation



Votre veille doit aussi passer par la curation. Ce néologisme anglais désigne la technique consistant à tirer de différents sites des contenus autour d’un sujet clé et de les réunir. Comparé à l’agrégation, le plus ici est la prise en compte de sources ayant échappées à votre vigilance, mais surtout l’application d’un tri plus significatif une fois toute l’information récoltée.


tips-veille



Pour ce faire, des outils de curation tels que Flipboard, ou Medium (uniquement en version anglaise) sont à votre disposition. Dans cette même veine, Scoop.it se distingue en ajoutant une dimension sociale grâce au partage et à la publication de « scoops ». Il offre également le suivi de « Recommended users », la lecture de « Recommended topics » et donne accès à des contenus liés à des thématiques précises.

elCurator quant à lui s’adresse à une cible plus professionnelle. Ce bijou français révolutionne le genre en proposant aux entreprises une curation de contenu et une veille collaborative, ce qui permet de gagner du temps tout en bénéficiant d’un résultat de veille tout aussi pertinent.

3 - Exploiter les réseaux sociaux



Twitter demeure le réseau social incontournable en matière de veille. Qu’ils proviennent d’influenceurs ou d’experts, les multitudes d‘informations qui y sont publiées ont le mérite d’aller à l’essentiel. L’interaction y est possible en retweetant, en commentant, en étant suivi, ou en suivant des comptes qu’on peut même classer par thèmes sous forme de listes. TweetDeck est un outil offrant un aperçu clair de ces dernières. On peut aussi y répertorier les hashtags qu’on souhaite suivre.

Dans le cas de Linkedin, la veille est facilitée par l’interaction au sein de différents groupes rassemblant chacun des communautés ayant des centres d’intérêts communs. Vous recevez aussi des mails vous notifiant des activités récentes recensées autour des publications avec lesquelles vous avez interagi.

Pinterest pour sa part s’avère soigné grâce à son système de pins permettant de répertorier dans des tableaux les informations qui vous intéressent.

4 - Créer une alerte



Pour une veille rentable, une autre astuce judicieuse est de recevoir par mail des alertes en rapport avec les nouveautés publiées sur la toile ; c’est là qu’intervient Google Alertes, qui permet de personnaliser le contenu reçu grâce à des mots-clés et de gérer la fréquence de réception des alertes. Avec l’outil Mention, on peut bénéficier d’un service similaire sous réserve de paiement.


tips-veille



La newsletter est un autre moyen de bénéficier de ce type d’alertes. Propre à chaque site, elle fournit une synthèse concise des derniers articles mis en ligne, le plus souvent à une fréquence hebdomadaire.

5 - Archiver l’information



Les informations tirées de votre veille peuvent être consultées en naviguant entre vos mails et vos outils d’agrégation ou de curation. Il est tout de même plus pratique de les stocker en un même lieu. L’extension Pocket est tout à fait appropriée pour cette centralisation. Il vous permettra ainsi de sauvegarder vos contenus depuis tous vos supports et de les retrouver en un clic.

6 - Stimuler votre activité



Ne vous contentez pas d’emmagasiner de l’information, mais traquez également des ressources pouvant enrichir votre propre carrière. Engager sereinement des projets dans son secteur revient à savoir quoi, quand et comment le faire. Pour cela, penchez-vous sur les dernières tendances en matière d’entreprenariat et restez à l’écoute des innovations à l’ordre du jour.


tips-veille



Plusieurs sites à l’image de Ulule, ou encore KissKissBankBank, vous accompagneront dans cette démarche. Ces derniers sont reconnus comme des tremplins efficaces pour différents projets grâce au système de financement participatif (crowdfunding) qu’ils proposent.

7 - S’évader



Au delà du digital, la veille passe aussi par votre environnement extérieur. Programmez donc des alertes via Meetup pour cibler des forums, des conférences, des salons, etc., à venir autour de vous. Apprendre de professionnels, attirer de nouveaux clients, créer des partenariats, recruter, et bien d’autres, sont toutes des ambitions qui y trouvent plus facilement leur compte.

Bien entendu, seuls vous avez le moyen de réveiller la volonté, la discipline et l’organisation pour avancer au milieu de tout cela. Il ne vous reste plus qu’à vous armer de tous ces précieux conseils et de les appliquer à bon escient. A vous de jouer !




Rédigé par Eva Jamen
jamen.eva@gmail.com
Follow me on LinkedIn & Twitter