4 raisons pour lesquelles les hardworkers ne réussissent pas

Rédigé par Charlyne Alloin, étudiante à NEOMA Business School, 20 ans.



Ce n’est pas nouveau, il arrive toujours un moment où les bourreaux du travail se font devancer par les autres. Situation qui peut parfois sembler injuste. Pour moi, elle est logique. On ne vous le répètera jamais assez : « il n’y a pas que le travail dans la vie ». Amis hardworkers, posez vos stylos, cet article est fait pour vous ! Je vais vous prouver que le travail pour le travail ne mène à rien, qu’il ne suffit pas d’être le meilleur dans son domaine pour réussir et que pouvoir sans vouloir ne mène à rien.


hardworker-entrepreneuriat


1 - Un hardworker trop ambitieux est un hardworker malheureux



Les gens brillants ont tendance à vouloir montrer leur talent en fonçant tête baissée en terre inconnue. ERREUR. Le meilleur moyen de monter un business durable, c’est de partir d’une idée basique et d’en faire quelque chose d’extraordinaire. Ne vous attardez plus à trouver l’idée de l’année pour vous démarquer des autres.

« Inspirez-vous plutôt de ce qui existe déjà, pour l’améliorer. »



Alors, les petits génies, que vous soyez étudiants, employés ou entrepreneurs, ne tentez pas le diable. Votre talent s’exprimera de lui-même. Cessez de vouloir vous démarquer à tout prix.

2 - Un hardworker c’est bien, un hardworker organisé c’est mieux



Tout le monde a déjà entendu cette phrase : « Travaillez plus, vous réussirez ». Encore faut-il savoir travailler. On a tous déjà eu cet ami (vous l’êtes peut-être vous-même) qui travaille d’arrache pieds sans pour autant **obtenir de résultat. En effet, il existe une différence entre travailler dur et travailler bien.

« L’efficacité est primordiale pour une personne qui veut réussir. »



hardworker-entrepreneuriat



Il existe plein d’applications qui permettent aux plus désorganisés de mettre en place leur emploi du temps. Ma préférée, c’est Do It Tomorrow, pour ceux qui aiment remettre au lendemain ce qu’ils pourraient faire aujourd’hui.

3 - Deux hardworkers avertis en valent mieux qu’un



Un acharné du travail ne vaudra jamais une équipe aux rouages bien huilés. Les hardworkers ont tendance à faire cavaliers seuls et sur ce point, une fois n’est pas coutume, ils font erreur. Dans tous les domaines, une équipe de cerveaux sera toujours plus efficace qu’un cerveau solitaire … Même si ce cerveau est super performant. Aussi, il est bon de savoir que les employeurs sont plus regardants sur la capacité du candidat à s’intégrer dans une équipe que sur sa performance personnelle.


hardworker-entrepreneuriat



Outils pratiques pour faciliter le travail en équipe :

Slack, l’outil de travail collaboratif simple et ludique.
Yammer, pour échanger tous types de documents facilement.
Intra'know, une suite logicielle pour faciliter l’organisation au sein de votre entreprise.

4 - « Il n’y a pas que le travail dans la vie »



Un hardworker est, par définition, prêt à sacrifier des moments de détente pour son travail. Or, souvent lorsqu’on a des difficultés à être performant, c’est parce que notre corps a besoin de faire une pause. Prenez-le temps de vous détendre, entre amis ou à l’occasion d’une séance de sport. Vous vous apercevrez très vite que la question sur laquelle vous étiez depuis des heures, voire des jours, n’est finalement pas insurmontable.

Si vous avez vraiment des difficultés à décrocher, The Kitchen Safe est un outil radical mais efficace. Véritable outil de detox digital, ce simple « garde-manger », vous permettra de ne pas succomber à la tentation.


hardworker-entrepreneuriat


« Il vous sera impossible de réussir dans la vie si vous travaillez sans cadre ni limites. »



D’ailleurs, le travail n’est pas une fin, c’est un moyen de parvenir à la réussite. Plus que travailler dur, il faut travailler bien. Amis hardworkers, trouvez un équilibre, fixez-vous un objectif, travaillez en équipe et vous verrez que la réussite vous sourira.





Rédigé par Charlyne Alloin
NEOMA Rouen