School Phenomenon | Ulysse, Centrale Nantes, 26 ans

Chez Crème de la Crème, on supporte avec conviction les étudiants freelance depuis le début, et encore plus ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, c'est Ulysse, 26 ans et diplômé de Centrale Nantes, qui nous parle de sa start-up School Phenomenon !


logo-school-phenomenon-startup

Pour être honnête, je ne suis pas un entrepreneur né, celui qui a toujours su qu’il allait monter sa boîte. Tout s’est déroulé au fil de mon parcours et de mes rencontres. Au lycée, j’avais toujours eu pour projet d’intégrer l’Ecole de l’Air à Salon de Provence pour devenir pilote militaire. C’est dans ce but que j’ai fait deux années de prépa scientifique mais malheureusement, je n’ai pas été sélectionné. J’ai donc continué mes études scientifiques en école d’ingénieur, et c’est à mon arrivée à Centrale Nantes que j’ai découvert les joies de la vie associative : les liens qu’on tisse les uns avec les autres, les projets que l’on monte coûte que coûte.


schoolphenomenon-startup


« La vie associative est un tremplin qui inspire d’autres projets. »



Bien sûr, j’allais aussi en cours. On étudiait des sujets variés, de la finance aux cours d’ingénieur, en passant par le marketing. Mais c’est le besoin de faire les choses par moi même, de mettre « les mains dans le cambouis » qui m’a conduit à me dire : « ce dont tu as envie, c’est de gérer ton projet ».

La soif d’apprendre, la curiosité pour les choses inattendues, l’aventure, toutes ces choses qui me donnaient envie d’être pilote ... Ce sont les mêmes qui m’ont motivé à piloter mon entreprise. Ca tombait bien, Jimmy que j’avais rencontré en prépa, et qui venait d’entrer en première année à Supelec était dans le même état d’esprit. Ce qu’on voulait ? Mener à bien un projet qui reflète notre enthousiasme pour la vie associative.


schoolphenomenon-startup



On est d’abord parti d’une situation vécue : les associations étudiantes ont du mal à trouver des goodies, des t-shirts ou des sweats personnalisés pour leurs événements. Il existe de nombreuses entreprises sur ce secteur mais aucune n’est à la fois abordable, sérieuse et adaptée aux étudiants. Nous-mêmes avions du mal à l’époque ... C’est donc là qu’est né School Phenomenon. L’idée était de fédérer une communauté d’étudiants passionnée par la vie associative, lui proposer un éventail de produits très large et les indispensables d’une campagne BDE, d’un week-end d’intégration ou d’une soirée. Le tout en recrutant dans les écoles et les universités des ambassadeurs chargés de notre prospection commerciale, et même permettre à certaines associations de récolter des financements grâce à leurs actions.

« Devenir le partenaire de référence des associations étudiantes. »



schoolphenomenon-startup



À l’heure où la vente en ligne n’a plus rien à envier aux boutiques physiques, il était hors de question d’emprunter ce sillon. Notre projet était de conjuguer un bon rapport qualité/prix, un process de commande facile, le tout en vente à distance. À terme, c’est au rythme de nos trois années d’études en école d’ingénieur que notre start-up a grandi. Évoluée. Jusqu’à nous coûter de légères concessions, à louper des soirées.

Mais c’est à travers un modèle d’organisation de travail à distance, d’automatisation des tâches répétitives que j’ai pu profiter pleinement de ces années. On a également fait appel aux services d’étudiants de Crème de la Crème pour nous aider dans notre développement. Travailler main dans la main avec des étudiants est central pour une entreprise comme la nôtre.

« S’adresser à des étudiants et se développer ... avec des étudiants ! »



C’est comme cela que j’ai pu suivre les cours, sortir, faire du sport, m’impliquer dans plusieurs associations et même partir faire un double diplôme d’un an en Australie tout en m’occupant de ce projet qui écoulait déjà des milliers de produits chaque année.


schoolphenomenon-startup



Gérer une entreprise pendant 3 ans, obtenir à terme mon double diplôme d’ingénieur sans faire l’impasse sur ma vie étudiante était un véritable défi. Relevé, aujourd’hui. Notre start-up s’est beaucoup développée ; notre équipe compte cinq personnes et nous envisageons de nous étendre à l’international. Tout cela avec la même envie qu’au départ : renforcer l’esprit d’équipe et la cohésion au sein des associations, et égayer leur vie étudiante. Actuellement, nous travaillons sur une nouvelle version de notre site web qui devrait révolutionner notre fonctionnement... Stay tuned !





Rédigé par Ulysse Armengaud
Follow us on Facebook Twitter & LinkedIn