FEED | Anthony, Droit Privé, 29 ans

Chez Crème de la Crème, on supporte avec conviction les étudiants freelance depuis le début, et encore plus ceux qui se lancent dans l'aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, c'est Anthony, 29 ans issu du droit privé, qui nous parle de sa start-up Feed !


Je m'appelle Anthony et j'ai 29 ans. Issu d'un master 2 de droit privé général, j'ai suivi un parcours juridique traditionnel (cabinet d’avocats, direction juridique..). J’ai toujours été attiré par l’entreprenariat et multiplié les investissements personnels (immobilier, trading…). Lassé par le travail de bureau, j’ai quitté la direction du grand groupe pour lequel je travaillais afin de m’impliquer à 100% dans Feed.






FEED


Initialement, j’ai développé Feed. pour résoudre un problème personnel. C’est quand je travaillais à la direction juridique, que j’ai réalisé qu’il y avait un réel besoin. A chaque déjeuner, j’étais confronté au même problème : sauter le repas, ou avaler en vitesse un sandwich qui n’avait aucun intérêt nutritionnel. Dans les deux cas, la fin de journée était difficile. J’ai donc cherché des solutions alternatives, mais les seuls produits proposés ciblaient les personnes au régime souhaitant perdre du poids. Au bout d’une heure, j’avais faim ! Beaucoup trop peu de calories et d’apports nutritionnels.



La nouvelle smartfood


Quelques substituts de repas complet en poudre commençaient à faire leur apparition à l’étranger, mais le format ne correspondait pas à l’idée que je me faisais de la smart food du 21ème siècle. Les compositions nutritionnelles n’étaient pas adaptées au marché français, et les saveurs étaient vraiment désagréables. Sans compter les ingrédients chimiques utilisés, et les allergènes très présents. Chez Feed., toutes les smart food sont composées à partir d’ingrédients naturels de haute qualité que nous connaissons tous (amandes, pois chiches, flocons d’avoine, graines de sarrasin…).






Feed. a très rapidement buzzé sur les réseaux sociaux, ce qui a attiré l'attention de plusieurs fonds d'investissement, qui m’ont contacté. Le courant est bien passé avec Senseii Ventures, un fonds d'entrepreneurs qui a investi 500.000 euros.

Dans la foulée, les chiffres de vente ont explosé, et nous avons rencontré, lors d’une conférence, Cécile Guillou, la directrice générale adjointe de Franprix, qui a adoré nos smart food. La direction innovation de l’enseigne a donc décidé de pusher Feed. dans 50 points de vente parisiens.

«Feed. peut remplacer n’importe quel repas.»



A chaque réassort, il y avait une rupture de stock. C’était la preuve que même en retail, la smartfood avait un avenir. Depuis, plusieurs enseignes nous ont contacté et nous seront distribués dans toute la France à la fin de l’année.





#Futur


Nous allons finaliser prochainement une deuxième levée de fonds de plusieurs millions d’euros. Nous allons continuer à nous concentrer sur la qualité de nos produits, en proposant des recettes toujours plus qualitatives et variées. Nous allons également augmenter nos points de ventes, dans toute la France, avec de nouvelles enseignes de distribution.

Les livraisons dans toute l’Europe sont déjà̀ disponibles via notre e-shop, mais nous recevons quotidiennement des mails d’américains, qui souhaiteraient se faire livrer Feed.
Certains pays sont très ouverts à l’innovation dans la food : Les USA, le UK, les Pays-Bas par exemple. Ces deux derniers représentent 15% de nos ventes online.

Dans l’alimentation, ils prônent le pragmatisme et l’efficacité. Maintenant qu’ils ont testé Feed., qui offre en plus une vraie notion de plaisir, et des recettes variées, ils sont devenus de gros consommateurs de nos smart food.Connaisseurs et habitués à la superfood, ils apprécient la qualité des ingrédients utilisés dans nos recettes, qui offrent un index glycémique très faible et donc une véritable satiété sur une demi-journée.
Nous travaillerons donc rapidement sur une possibilité́ de livraison aux USA.






« L’objectif n’est pas de se substituer intégralement à l’alimentation traditionnelle. Il s’agit au contraire d’apporter une alternative idéale »



Quelques conseils pour les jeunes entrepreneurs :

  • Si vous croyez en votre idée, lancez-vous. Et ne perdez pas « trop » de temps avec les prévisionnels, les études de marché, les projections financières, les dossiers administratifs lourds…

  • Concentrez-vous sur votre produit/service.

  • Proposez une première version. Faites simple et efficace. Vous l’améliorerez par la suite.






Il faut être crédible, et démontrer notre légitimité, ce qui n’est pas toujours facile quand on est jeune. Plus particulièrement en France. La détermination et la volonté sont souvent ce qui permet de faire la différence. Il me semble primordial de montrer qu’on est impliqué à 100% à titre personnel, que ce soit financièrement, ou en temps passé sur le projet.

Ce n'est pas parce que vous êtes en école ou que vous en sortez, que vous n'êtes pas en mesure d'apporter un travail de qualité et une véritable expertise. Crème de la crème, est un véritable atout pour démontrer votre talent, votre savoir-faire et agrémenter votre CV. Il faut savoir saisir sa chance et multiplier les opportunités pour pouvoir se faire remarquer auprès des recruteurs !


Profitez de 15% de réduction sur votre premier achat avec le CODE PROMO : CREMEDELACREME