14 étapes pour séduire les journalistes à coup sûr

EDHEC
#Marketing, #Communication, #Rédaction
Voir le profil

Votre start-up est lancée, vos premiers clients acquis, et vous venez d’inaugurer vos nouveaux bureaux (avec babyfoot). Félicitations…et au travail ! Pour vous accompagner au mieux, nous vous présentons 14 étapes indispensables à suivre pour faire parler de vous dans la presse, les médias en ligne et sur les blogs les plus influents du moment. En effet, même si les Relations Presse ne sont au début de votre projet pas le plus important en terme de temps et de ROI, elles sont une bonne manière de capitaliser sur vos social proofs, avoir vos premiers backlinks et donner de la légitimité pour augmenter votre taux de conversion.






Avant de vous lancer, posez-vous une question primordiale : quel est le message que vous cherchez à délivrer et quel est le résultat escompté (acquistion de clients, augmentation du chiffre d’affaires…) ? Faites le point et établissez une stratégie RP efficace et réaliste. Préparez également un rétroplanning pour être certains de contacter le journaliste ou l’influenceur ciblé au bon moment. Vous aimeriez que l’on parle de votre entreprise dans le prochain numéro d’un mensuel papier ? Contactez les rédacteurs un ou deux mois en amont du numéro visé pour leur laisser le temps de préparer leur encart. Vous souhaitez être publiés sur un site en ligne ? Deux semaines avant la date de publication semble être un bon compromis.

Le travail sur les relations presse nécessite du temps et les retombées financières ne seront pas forcément visibles dès le lendemain de la publication. Néanmoins, en vous positionnant rapidement dans la presse et notamment sur les médias en ligne : vous obtiendrez vos premiers backlinks, nécessaires pour améliorer radicalement votre référencement SEO ; vous toucherez une nouvelle cible - le lectorat du média choisi - et attirerez ainsi des clients supplémentaires sans dépenses marketing faramineuses et avec davantage de légitimité grâce à l’article à votre sujet sur une plateforme référente. Les avantages sont nombreux et nécessitent que vous attachiez une attention particulière aux messages délivrés aux journalistes et influenceurs !




A - Comment cibler vos contacts


1. Définissez votre cible


Cela peut sembler évident mais trop souvent, des professionnels décident d’envoyer leur tribune à la terre entière sans vérifier si les journalistes et influenceurs visés ont un intérêt dans la réception du message. Pensez sur le long terme et dites-vous que ce même journaliste ne répondra pas non plus à vos autres requêtes professionnelles si la première ne l’a pas interpellé…alors même que les suivantes pourraient bien lui correspondre davantage ! Contactez donc des rédacteurs et blogueurs ayant déjà écrit un article au sujet de votre secteur, de l’un de vos concurrents ou qui auraient des raisons de le faire à l’avenir. Appuyez-vous sur des exemples concrets en listant les journalistes ayant récemment parlé d’entrepreneuriat et de freelance dans les médias de votre choix si votre business est focalisé sur ces domaines..

2. Listez vos contacts


Maintenant que vous avez défini votre cible, c’est à vous de créer votre base de données en listant les coordonnées des journalistes et influenceurs que vous aimeriez contacter. La tâche ne s’avère pas simple
Si vous ne trouvez pas une adresse e-mail directe, différentes possibilités s’offrent à vous :

  • Adaptez l’adresse e-mail trouvée sur le site Internet du média (prénom.nom@media.com par exemple)

  • Pensez aux réseaux sociaux pour contacter en quelques clics l’interlocuteur choisi. Veillez à choisir une plateforme cohérente avec votre message. Vous avez un projet créatif et visuel ? Instagram est votre ami ; Ou plutôt innovant et en lien avec les nouvelles technologies ? Twitter semble être plus adapté. LinkedIn vous permettra d’envoyer des messages plus développés et s’avère être un substitut parfait à l’adresse e-mail. Attention toutefois, l’e-mail reste une entrée en matière privilégiée pour espérer donner une suite à votre projet : en effet, le taux de clic est six fois plus élevé pour un e-mail que pour un tweet !

  • Utilisez une plateforme RP, comme les solutions mentionnées précédemment sont plutôt chronophages, vous pouvez également faire appel aux services d’un outil RP qui recense pour vous les contacts de milliers d’influenceurs. La plupart sont payants. Ces solutions ne vous suffisent pas ? Pensez à utiliser nos idées d’outils pour contacter la terre entière !





B - Soignez la forme


3. Connaissez votre cible


Vous ne pouvez pas vous adresser de la même manière à tous les médias. Ainsi, nous vous conseillons de changer certaines formulations et d’adapter légèrement votre discours selon votre interlocuteur. Cela montrera votre implication et votre intérêt.

4. Soignez le titre


Le taux d’ouverture de vos e-mails, data chère au cœur des responsables RP, repose presque uniquement sur le titre choisi. Si ce dernier est pertinent et intriguant, votre interlocuteur sera tenté d’ouvrir votre e-mail. Pensez par exemple à utiliser des données chiffrées dans votre titre : « 2 millions pour notre dernière levée de fonds… », « 80% de nos clients ont réussi à… » pour interpeller le journaliste ; ou à poser une question à laquelle vous répondrez dans votre e-mail et qui attisera également sa curiosité. Nous vous conseillons de brainstormer en amont avec vos équipes en leur soumettant plusieurs idées de titres et en évaluant leur réaction. Par ailleurs, sachez que 68% des destinataires basent leur choix d’ouvrir ou non l’e-mail sur le nom de l’émetteur : si vous ne connaissez pas le journaliste, il ne vous reste plus qu’à jouer sur le titre, d’où son importance ! Ecrivez par exemple : “Bonjour [prénom], auriez-vous 15 minutes pour une conversation ?” ou “[Prénom], cet article vous est directement destiné !”


Rédiger un
communiqué de presse
en un clic

nos experts en RP


5. N’ajoutez pas de pièce jointe


…car les journalistes ne les ouvrent pas. Si vous avez des photos ou des documents plus détaillés à présenter à votre interlocuteur, gardez les pour plus tard. Le premier contact est un teaser pour donner envie d’en savoir plus. Si toutefois vous avez une infographie ou une image vraiment parlante, vous pouvez l’ajouter dans le corps de votre e-mail, cela peut au contraire jouer en votre faveur !

6. Ne confondez pas publicité et relations presse


Evitez les superlatifs et les tournures exagérées visant à vous mettre en avant. Votre message sera d’autant plus pertinent et intéressant pour les lecteurs s’il s’avère honnête et juste. Appuyez-vous par exemple sur un problème lié à un sujet de fond (les retraites, la nutrition, la pollution, l’éducation…) en apportant votre solution et celle de votre entreprise. Le lecteur – à savoir le journaliste en premier lieu – devrait rapidement comprendre pourquoi vous êtes le meilleur sans que vous n’ayez besoin de le préciser.

7. Proposez éventuellement une contrepartie dans certains cas


Pour augmenter votre chance d’être publié sur un blog influent ou celui de l’un de vos partenaires, proposez d’écrire à votre tour un article parlant de son entreprise sur votre plateforme. Attention toutefois à choisir uniquement des blogs et sites Internet ayant au moins la même influence que vous et à ne proposer cette option seulement si vous envisagez un partenariat sur le long terme. Vous vous adressez à un journaliste ? Vous pouvez lui proposer d’interviewer l’un de vos membres ou de rédiger un article « invité » afin de faire vivre à son auditoire une expérience en interne. Cette option marche notamment avec les médias entrepreneuriaux et professionnels.






C. Soignez le fond


8. Parlez des anciens articles publiés


Pour donner davantage de consistance à votre texte, flattez l’égo de celui qui vous lira. Faites si possible des liens avec ses anciens articles relatant des faits similaires. Cherchez à retenir l’attention de votre interlocuteur en gardant à l’esprit qu’il reçoit certainement des dizaines d’e-mails similaires au vôtre chaque jour : démarquez-vous !

9. Soyez concis et clair


Votre pitch d’entrée est important car il précise votre projet. Soyez efficace et donnez les informations clés. Dans votre premier e-mail de contact, rédigez maximum trois paragraphes. Faites également attention à ne pas utiliser de vocabulaire dérivé du jargon marketing ou de mots anglais, exprimez-vous comme vous le feriez auprès de vos clients. Rappelez-vous que le journaliste que vous ciblez n’a rien demandé, votre message s’apparente donc à un cold email, à savoir un e-mail envoyé à un prospect sans avoir eu d’échange professionnel par le passé et sans que votre destinataire n’est demandé à recevoir d’informations de votre part. Il est donc primordial de lui faire rapidement comprendre l’objet de votre demande et de personnaliser au maximum votre message pour le faire se sentir unique : il ne doit pas comprendre que vous avez transmis la même demande à 200 de ses collègues ! Gardez à l’esprit que les e-mails avec un titre personnalisé ont 26% de chances supplémentaires d’être ouverts. Utilisez son prénom, n’écrivez pas votre message comme une newsletter ou une publicité mais adressez vous directement à votre interlocuteur, faites en sorte d’offrir dans le corps de votre e-mail exactement ce que vous avancez dans votre titre pour obtenir un taux de réponse élevé. Un cold e-mail est généralement encore plus court qu’un e-mail RP : il vise uniquement à entrer en contact avec un influenceur et le contenu peut tenir en moins d’une dizaine de lignes ! Vous pouvez par exemple rapidement présenter votre entreprise et poursuivre en demandant quel serait le contact le plus approprié pour vous accompagner dans votre campagne RP. Bien entendu, vous pouvez associer votre demande RP dans votre cold e-mail à condition d’être concis.

10. Soyez factuel


Rebondissez sur l’actualité, donnez des chiffres, des noms, des années…Cela est important pour un journaliste car vous lui permettez de gagner du temps pour ses futures recherches et surtout de comprendre précisément dans quel cadre s’inscrit votre projet et quel problème vous résolvez. Le journaliste est en effet constamment à la recherche de faits pour illustrer ses propos dans le cadre d’un article. Connaissez-le suffisamment pour savoir quelle information lui transmettre : il écrit pour un hebdo économique ? parlez-lui de votre chiffre d’affaires et de vos levées de fonds ; il écrit pour une plateforme d’entrepreneuriat ? dites-lui combien d’auto-entrepreneurs ont rejoint votre start-up de services.

11. Choisissez un angle


L’angle pour un journaliste est primordial. Il définit à lui seul l’ensemble de votre projet, de votre combat. Que cherchez-vous à promouvoir ? A défendre ? A valoriser ? L’entrepreneuriat, la bonne alimentation pour tous, le partage de connaissances… ? Quel est l’élément clé de votre message ? Agissez comme si vous racontiez une histoire et que l’angle était votre scénario résumé en une seule phrase. Vous pouvez par exemple rebondir sur un fait d’actualité puis évoquez l’avantage de votre service pour contrer ce problème ou réduire cette inégalité.





D. Le suivi


12. Relancez (mais pas trop)


Comme nous vous l’avons dit, les journalistes sont envahis de mails RP chaque jour. Anthony Ha de Techcrunch affirme par exemple recevoir entre 60 et 80 demandes par jour. Pour ne pas passer inaperçu, relancez vos contacts par téléphone 3 ou 4 jours après votre premier contact par e-mail. Souvent ils n’auront pas lu votre pitch et cela leur permettra de s’y pencher rapidement et de vous répondre, même pour décliner votre offre. A moins que le journaliste soit réellement enthousiaste et prêt à publier lors de votre appel, ne le relancez plus par la suite au risque de l’oppresser et l’empêcher de donner du crédit à vos futures demandes. Il est en effet important d’établir une relation de confiance avec les influenceurs que vous contactez. S’ils apprécient vos échanges, et même si leur réponse est négative pour votre première prise de contact, contactez les à nouveau si un prochain sujet pourrait les intéresser : il est toujours plus facile de revenir vers un journaliste auquel vous vous êtes déjà adressé(e) plutôt que d’en contacter de nouveaux. Idéalement, vous avez un bon contact au sein de chaque média que vous ciblez et chacun d’entre eux a déjà partagé un article à votre sujet et sera donc enclin à le refaire : soyez patients pour atteindre cette situation idyllique mais ne vous découragez pas !

13. Tenez un fichier Excel


Pour ne pas perdre le fil de vos multiples discussions en cours, répertoriez toutes les informations utiles dans un document Excel que vous mettrez à jour régulièrement (nom, prénom, date du premier contact, liens des anciens articles publiés pour rebondir dessus…). Cela vous permettra de vous y retrouver et d’être précis lors de vos relances : « Suite à mon e-mail du 12 juin… »

14. Mettez à jour votre espace presse sur votre site


Si les journalistes se décident à publier un article à votre sujet, il leur faudra trouver rapidement et facilement les informations dont ils ont besoin. Détaillez l’histoire de votre entreprise, votre fondateur, vos chiffres clés et votre actualité dans un espace presse dédié sur votre site. Accompagnez-le d’un dossier avec des photos en bonne qualité pour leur permettre d’imager simplement et de manière esthétique leur article.


En suivant ces 14 étapes vous devriez rapidement entendre parler de vous ! Bon courage à toutes et tous !