Réformes : Les changements pour le freelancing

Bonne nouvelle, de grands changements vont voir le jour pour l'auto-entrepreneur et le freelancing de manière générale ! Une refonte du système des travailleurs indépendants arrive à grand pas via de nouvelles réformes. L'idée n'est pas de prendre partie mais de vous présenter les grands points pour tout comprendre ;)






1 - Doublement des plafonds de chiffre d’affaires



Pour bénéficier d’un régime spécifique, les auto-entrepreneurs doivent respecter des plafonds de CA, qui seront doublés à partir de janvier 2018 :

  • 170 000 € pour les activités commerciales et la location de meublés de tourisme

  • 70 000 € pour les prestations de services

Si ces plafonds sont dépassés, l’auto-entrepreneur devra se soumettre à un régime d’entreprise classique.

En bref : On peut enfin vivre du freelancing (et confortablement).






2. Baisse des cotisations sociales



Pour compenser la hausse de la CSG, le gouvernement a prévu une baisse de cotisations sociales :

  • Baisse de 2,15 points pour les les cotisations famille ( soit un gain de pouvoir d’achat de 270 euros par an pour un smic )

  • Baisse de 5 points pour les les cotisations maladies de façon dégressive, jusqu’à 43 000 euros de chiffre d’affaires annuel.

En bref : Des revenus plus importants !






3. Disparition du RSI



Le dispositif gérant les retraites et l’assurance-maladie de 4,6 millions d’actifs disparaîtra à partir de janvier 2018 via un adossement progressif au régime général. L’intérêt de cette réforme est de faire face à de nombreux dysfonctionnements générés par cette réforme tout en offrant une gestion plus simple de la protection sociale des auto-entrepreneurs.

En bref : Moins de complications administratives.






4. Exonération de la CFE



À partir d’un an après leur première rentrée de CA, les auto-entrepreneurs doivent payer la Cotisation Foncière des Entreprises, calculée en fonction du chiffre d’affaires et du taux appliqué par la commune de résidence. Ainsi, à compter de janvier 2019, les auto-entrepreneurs déclarant un CA inférieur ou égal à 5000€ se verront exonérés de CFE.

En bref : Un système plus souple pour ceux qui veulent se lancer.



On va donc voir beaucoup d'améliorations positives pour le modèle du freelancing, rendant la profession plus simple et accessible. Quand on sait que le travail en freelance représente 34% de la force de travail aux États Unis, c'est tout simplement la suite logique des choses et on est heureux d'incarner ce mouvement avec nos 30 000 Freelances !