De freelance à la création de ma start-up en 6 mois

Sciences Po Paris
#Communication, #Marketing, #Social Media, #Dev Web
Voir le profil

Être freelance, c’est être suffisamment flexible pour s’adapter aux demandes de ses clients. C’est aussi la qualité d'un entrepreneur qui jongle constamment entre le développement du produit, le marketing et la communication, la gestion. Et si le travail de freelance était la parfaite préparation pour créer sa startup ? C’est en tout cas grâce aux compétences développées durant mes nombreuses missions avec Crème de la Crème que j’ai pu créer seul Botletter en moins de 4 mois.








1 - Une opportunité



J’ai découvert une opportunité de business en travaillant pour un de mes clients. Il y a 6 mois, je finissais mes études à Sciences Po Paris. Pour gagner ma vie, je me suis inscrit sur Crème de la Crème afin de faire des missions de marketing digital en plus de mes études. Plusieurs de mes camarades m’ont conseillé cette plateforme car il est possible d’obtenir des missions intéressantes et bien rémunérées rapidement. La diversité des missions proposées permet de trouver tout de suite un client cherchant vos compétences.

J’aimais ça. Après la diplomation, j’ai donc décidé de continuer à travailler de manière indépendante et j’ai eu l’opportunité d’aider des start-ups exceptionnelles comme Source{d} ou Recast.AI. C’est avec cette dernière que j’ai découvert le monde des chatbots. En tant que digital marketer ayant appris à programmer en autodidacte, je n’ai pas pu m’empêcher de développer mon propre bot. La première expérimentation était un chatbot pour mon blog sur la langue française dont le but était de communiquer les conjugaisons d’un verbe en français. Sans succès. Créer un chatbot est plus difficile qu’il n’y paraît : il faut maîtriser totalement le design des interactions avec l’utilisateur et se circonscrire à un cas d’usage précis.

Un peu plus tard, j’observais mes statistiques sur Mailjet et voyais le taux d’ouverture de mes newsletters diminuer constamment. J’ai donc décidé de créer un chatbot très basique pour envoyer ma newsletter sur Facebook Messenger. Après un mois et plus de 500 abonnés, c’est la révélation. Non seulement le taux d’ouverture est plus de quatre fois supérieur, mais le taux de clic l’est aussi ! Le retour de mes abonnés est très positif. Je décide donc de “productiser” mon chatbot et de créer une plateforme clé en main pour envoyer des newsletters sur Facebook Messenger. Botletter était né.





2 - Être freelance, c’est développer les compétences essentielles pour entreprendre



Si le fait d’être indépendant vous forme naturellement à la vente (de vos compétences), c’est aussi une formidable opportunité pour développer rapidement d’autres compétences clés pour créer une startup. Travailler en freelance permet d’acquérir rapidement une myriade de compétences qui vous seront utiles si vous décidez de créer votre entreprise. Au lancement d’une startup, votre adaptabilité sera récompensée et permettra de créer et lancer efficacement un produit. Enfin, les petites missions ponctuelles peuvent financer la transition de manière flexible, avant d’obtenir un nombre suffisant de clients. Ensuite, votre expérience de freelance pourra certainement servir pour recruter à votre tour des freelances pour faire grandir votre projet !





3 - Pour être un bon marketer digital, il faut apprendre à coder



Quand j’ai commencé à travailler en freelance, je faisais essentiellement de la création de contenu. En parallèle, j’apprenais à coder pour développer mes propres projets personnels. Peu à peu, j’ai compris que mes compétences techniques me permettaient d’apporter une forte plus value à mes clients.

Plutôt que de seulement créer le contenu, je proposais aux clients d’optimiser techniquement leur blog pour le SEO. Parfois je modifiais aussi leur thème wordpress pour augmenter le taux de conversion. Mes clients étaient ravis et c’était une bonne stratégie pour me démarquer des autres freelances présents sur Crème de la Crème !



À relire : Tout savoir sur le SEO en 10 minutes


Au fil des missions, je me suis peu à peu spécialisé dans le marketing pour des produits à destination des développeurs. Le fait de savoir programmer me permet non seulement de parler leur langage, mais aussi de proposer des projets ambitieux à mes clients, nécessitant des compétences techniques que peu de marketers ont.





4 - Vos clients aiment les belles choses, ne négligez pas le design



Tout freelance devrait développer sa sensibilité artistique. Rendre un livrabe avec une présentation soignée et une structure claire aura toujours un effet positif. La présentation d’un article doit elle aussi prendre en compte les règles élémentaires du design web. Un article intéressant mais mal présenté ne sera pas lu.

J’ai donc décidé de me rapprocher des communautés de designers pour développer Botletter. Ce fût une exercice périlleux mais après de nombreuses heures de travail sur Sketch et des conseils avisés sur Dribbble, le design de Botletter était à la hauteur des ambitions du projet.





5 - Le réseau, un levier important au début d’une startup



L’avantage de travailler en freelance est de rencontrer rapidement beaucoup d’entreprises et de professionnels. Le réseau que je me suis créé en 6 mois de freelance a été décisif pour la création de Botletter. De plus, la communauté Crème de la Crème rassemble plusieurs milliers d’étudiants travaillant en freelance. Tous ont leur propre réseau professionnel et je n’ai donc pas hésité à les solliciter lors du lancement de Botletter.

Ainsi, par exemple, c’est Kevin Granger d’Algolia qui m’a invité dans la communauté Dribbble. Les designers d’Algolia m’ont d’ailleurs donné de précieux conseils pour optimiser les performances du site. L’autre avantage du réseau est de pouvoir contacter directement de potentiels prospects pour obtenir rapidement vos premiers clients!





6 - un lancement réussi grâce à l’expérience accumulée en freelance



Bien lancer un nouveau produit n’est pas simple, surtout quand on est seul et avec des ressources limitées. Le lancement de Botletter sur Product Hunt s’est pourtant très bien passé : plus de 1200 votes et la multiplication du nombre d’utilisateurs par cinq en 48H. Ce résultat s’explique par le fait que j’ai déjà été en charge de deux lancements de produit lors de mes missions freelance. C’était donc avec une certaine confiance que j’ai abordé celui de Botletter !







Pour conclure, mes expériences en tant que freelance chez Crème de la Crème m'ont permis de monter en compétences et d'avoir un regard plus mature sur mes projets. Travailler pour d'autres, cela permet de mieux se connaître soi-même : connaître ses limites, prendre du recul, grandir.



Pour aller plus loin : J’ai planté ma première start-up à 22 ans


Nicolas @Sciences Po Paris
#Communication, #Marketing, #Social Media, #Dev Web