PORTRAIT | De freelance à l'entrepreneuriat

Polytechnique
#Marketing, #Gestion de projet, #Business Developpement, #Dev Web App
Voir le profil

Avec Arnaud, nous sommes les co-fondateurs de Galadrim, une société qui développe des applications web, mobile et des solutions data pour des professionnels. Nous nous sommes rencontrés lors de la formation militaire de l’École Polytechnique, où nous avons effectué une spécialisation en informatique. Par la suite, Arnaud a travaillé chez Facebook et Microsoft, et moi chez IBM. En sortie d’école, nous avons développé une application pour les salles de cinéma que nous avons revendue un an plus tard à un grand groupe.







En travaillant main dans la main avec Crème de la Crème, nous avons pu signer avec des grands groupes dès notre deuxième mois d’activité.


Quel est le premier gros projet que vous avez pu obtenir grâce à la plateforme ?



Nous avons réalisé un outil de veille concurrentielle pour un éditeur de jeu international. Cet éditeur avait à disposition un ensemble de sources de données et nous avons construit un agrégateur d’actualités, mettant en avant les informations les plus pertinentes au moyen d’un algorithme de scoring. Nous avons aussi implémenté un algorithme de traitement en langage naturel permettant de regrouper les articles traitant du même sujet.

Comment assurez-vous le suivi de vos clients sur le long terme ?



Pour certains de nos projets, nous nous chargeons de l’hébergement, de la maintenance technique et évolutive. Certains de nos clients reprennent la maintenance de nos applications en interne. Afin d’en faciliter la transition technique, nous insistons notamment sur deux points :

  • La documentation : nous fournissons au minimum une notice d’installation ainsi qu’une description de l’architecture du projet.

  • L’utilisation de technologies répandues : MySQL, JavaScript, Node.js, Python, React Native, qui facilitent la reprise du projet par d’autres développeurs.





Comment travaillez-vous avec vos clients pendant les projets ?



Au début du projet, nous établissons une roadmap. Quelques jours après le début du projet, nous mettons en ligne une première version testable de l’application. Nous faisons en général un point hebdomadaire avec le client par call, afin de résumer les travaux effectués et ceux à venir. Nous le tenons aussi au courant de nos avancées par email ou téléphone pendant la semaine. Enfin, nous publions fréquemment les nouvelles fonctionnalités qui sont développées, afin que le client puisse suivre l’avancée du développement.


Comment faites-vous pour développer des applications de qualité ?


  • Nous optimisons le référencement de nos sites par une série de bonnes pratiques, comme l’optimisation de la rapidité de chargement des pages ou l’ajout de métadonnées spécifiques aux robots.

  • Nous faisons en sorte de fournir une expérience utilisateur adaptée à chaque support, que ça soit sur smartphone, tablette ou desktop.

  • Nos interfaces se basent sur des guidelines connues, comme celles du Material Design.

  • Sur mobile, nous développons des interfaces avec un look & feel fluide sur Android et iOS, à l’aide de la technologie React Native, utilisée notamment par les applications de Facebook, Instagram et Airbnb.

  • Nous utilisons aussi des services de cloud computing, qui permettent de s’adapter à la montée en charge de façon automatique.





Comment envisagez-vous la croissance de votre start-up ?



Chez Galadrim, nous avons recruté un développeur en septembre. Dès le premier jour, nous lui avons confié une mission pour un client qu’il a réalisé de façon autonome. Notre rôle a été de l’accompagner techniquement tout au long du développement, afin de le faire progresser rapidement. Nous pensons que le meilleur moyen de progresser est de travailler avec quelqu’un de plus expérimenté, et de le solliciter le plus possible dès qu’un point bloquant survient. Nous réalisons aussi de la formation pour des micro-entrepreneurs qui souhaitent apprendre à développer.


À relire : De freelance à la création de ma start-up en 6 mois


Pouvez-vous nous parler de certains de vos projets ?



En B2B, nous avons développé Projectiv, une application permettant aux exploitants de cinéma d’avoir accès à des analytics sur leurs entrées ainsi qu’une grille de programmation interactive. À l’aide d’algorithmes de machine learning, nous fournissons des prévisions sur l’affluence dans les salles et des recommandations de programmation optimisées à l’aide de ces prévisions, visant à maximiser l’affluence.

En B2C, nous avons développé un site de génération automatique de documents, comme des lettres de démission, des bails de location ou encore des CV. L’objectif de cette legaltech est de permettre à terme d’avoir accès à une grande base de données de documents à des prix très compétitifs.





Qu’est-ce qui vous motive au quotidien ?



Notre activité nous permet de découvrir des structures variées, allant de la startup au grand groupe, ainsi que des secteurs multiples. Les différents projets que nous menons nous permettent de nous perfectionner techniquement sur plusieurs problématiques : la récupération de données, les systèmes de paiements, la génération de documents, la sécurité, les méthodes d’authentification, les algorithmes d’apprentissage et les algorithmes d’optimisation, le SEO… Tous ces sujets nous passionnent.

Pour le développeur, voir naître une application est toujours très agréable, car il s’agit d’une expérience de construction à partir de zéro. L’objectif est toujours de maximiser la simplicité et l’ergonomie, avec une interface épurée, réactive et intuitive. Enfin, nous adorons suivre l’utilisation de nos applications sur le long terme, afin d’en percevoir la valeur ajoutée : permettre à une startup de récupérer plus de leads ou de mieux convertir, à une PME de faire gagner du temps à ses employés avec un outil de gestion, à une grande entreprise d’améliorer la communication avec ses clients… Voir nos applications utilisées régulièrement est notre plus belle récompense.


Pour aller plus loin : J’ai planté ma première start-up à 22 ans


Quels sont pour vous les atouts de Crème de la Crème ?



Crème de la Crème a un réseau de clients extrêmement dense, et une image de marque forte, qui fonctionne très bien chez les grands groupes. Le staff est réactif et sait s’adapter aux cas particuliers rencontrés avec les différents clients. Les account managers sont proches des freelances, ce qui permet d’entretenir une relation de confiance et de proposer des profils adaptés à chaque projet. C’est un véritable plaisir d’avoir pu démarrer notre activité avec Crème de la Crème et de continuer à collaborer sur des projets toujours plus intéressants et ambitieux.


Jean @Polytechnique
#Marketing, #Gestion de projet, #Business Developpement, #Dev Web App