Les 6 secrets pour manager une dream team

Montpellier Business School
#Consulting, #Social Media, #Communication
Voir le profil

Contrairement à ce que pense l’inconscient collectif, le plus important quand vous créez votre entreprise, ce n’est pas l’idée du produit/service que vous proposez mais « l’Equipe ». Tous les acteurs liés au développement d’un business – et notamment les investisseurs - le savent : c’est elle qui va vous permettre de donner vie à votre idée et de lui faire prendre forme.









Efficace et bien constituée, votre équipe pourra évoluer avec passion, efficacité et dévotion. Elle devra être capable de pivoter quand cela sera nécessaire et de toujours s’enrichir de profils complémentaires. Une seule question demeure : Comment manage t-on une équipe de manière « idéale » ? Dans cet article, nous allons voir ensemble six préceptes essentiels que vous devez vous approprier. Ils vous transformeront en véritable leader qui aura toutes les cartes en main pour réussir son pari.


1 - Être exemplaire



En tant qu’entrepreneur, vous allez demander à vos équipiers de croire en vous afin de vous aider à réaliser votre vision du projet. Si vous ne montrez pas la bonne voie, cela va engendrer de mauvaises attitudes qui vous mettront dans une sorte de cercle vicieux. Il sera très difficile d’en sortir ou bien cela vous mènera tout simplement à l’échec. Imaginez : vous venez de clôturer une campagne de crowdfunding et votre boss vous demande d’être vigilant sur vos dépenses. Il explique que cela doit assurer le développement de l’entreprise. Quelques jours plus tard, vous le surprenez en train de flamber avec la carte bleue de la boite avec des amis au restaurant… Vous voyez où je veux en venir ?

Le principe du « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais », oubliez-le. Cela peut paraître évident, mais il est absolument essentiel que vous restiez toujours conscient de la façon dont vous pensez, agissez ou parlez à ceux qui vous entourent. En étant vigilant sur votre attitude, vous affecterez positivement celle de vos équipiers et vous allez créer une dynamique vertueuse.






2 - Soigner le « Team-Building »


Souvent compliquées à mettre en place au sein des entreprises, les activités de Team Building représentent pourtant un enjeu majeur de la cohésion de votre équipe. Elles doivent permettre de créer du lien et d’avoir une meilleure communication entre les collaborateurs.

  • Misez sur des activités simples et ludiques, évitez les situations artificielles ou forcées. Elles vous demanderont peu d’efforts d’organisation, peu de moyens et elles seront faciles à mettre en place. Un team-building réussit se produit lorsque ces événements s’effectuent dans des situations sociales « normales », pertinentes et familières. Il faut que chaque personne se sente à l’aise.

  • Le bénévolat - lié d’une manière ou d’une autre aux objectifs et/ou aux valeurs de votre entreprise -, les sorties sportives, les voyages amusants, les repas partagés sont autant d’exemples d’événements naturels où l’esprit d’équipe peut interagir. L’idée est de partager de véritables émotions ensemble et de se retrouver autour de valeurs communes.






3 - Éviter de faire des réunions qui s’éternisent



Une étude du développeur de logiciels de collaboration, Atlassian, met en lumière le fait que les employés de l’échantillon ont passé en moyenne plus de 30 heures par mois assis dans des réunions qui s’avèrent improductives plus de 50% du temps. De plus, la grande majorité des employés de l’étude ont admis avoir rêvé et/ou avoir effectué une autre tâche durant ces réunions.

Alors, cela ne veut pas dire que les start-ups doivent éviter complètement les réunions. Néanmoins, le facteur important est de savoir déterminer efficacement quand les organiser et quelle forme elles doivent prendre. Je suggère qu’en tant que fondateur d’une jeune entreprise, vous travailliez avec l’arbre de décision suivant chaque fois que vous devez déterminer si une réunion doit avoir lieu avec votre équipe :

Au lancement de votre pépite, l’expression « Le temps, c’est de l’argent » prend tout son sens. Consacrez un maximum d’instants aux éléments importants de votre développement et évitez les futilités.


À relire : Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent






4 - Favorisez l’autonomie des collaborateurs au «Micromanagement»



Le micromanagement est un type d’organisation classique que l’on observe dans beaucoup d’entreprises en France: un ou plusieurs groupes d’employés de niveau « supérieur » surveillent et gèrent régulièrement (ou excessivement) les faits et gestes des groupes de travailleurs « subalternes ». Ce type de gestion d’entreprise est censé augmenter l’efficacité, prévenir les pertes de productivité et rendre les gens plus « responsables ».

Cependant, la start-up représente un type d’entreprise bien particulier. Il faut donc répondre à ses besoins structurels avec des méthodes parfois non conventionnelles et s’adapter pour mener les opérations à bien. La recherche montre que laisser du choix et de l’autonomie a un impact positif sur l’épanouissement et la performance des employés. Afin d’augmenter le rendement et la satisfaction au travail de ceux avec qui vous travaillez, vous pouvez donner aux employés une marge de manœuvre plus importante sur certains (ou tous) les éléments suivants :

  • La gestion du temps : Optez pour un environnement de travail dit « ROWE » (Results Only Work Environment), c’est-à-dire une stratégie de management qui paie davantage pour des résultats plutôt que le temps passé dans les bureaux.

  • La façon de travailler : Donnez leur l’opportunité de comprendre par eux-mêmes comment ils doivent accomplir les tâches majeures qui leur sont confiées.

  • Le choix des personnes avec qui ils travaillent : Dans la mesure du possible, offrez leur un certain degré de choix concernant les autres personnes avec lesquelles ils coopèrent. En revanche, cela peut être compliqué à mettre en œuvre, en particulier lorsque votre équipe est constituée de peu de membres.

  • Le choix de leurs tâches : Essayez d’utiliser des journées durant lesquelles ils peuvent travailler sur n’importe quel projet ou autre élément qu’ils souhaitent prendre en charge. Un exemple célèbre (et éprouvé) qui nous vient de Google : chaque employé de l’entreprise est autorisé à consacrer 20% de sa semaine de travail à des projets autres que ses tâches professionnelles.

Comme pour tous les aspects fondamentaux de la gestion d’une entreprise, offrir de l’autonomie revient finalement à trouver le bon équilibre : trop ou pas assez de liberté peut faire des ravages dans la dynamique de votre équipe et perturber ainsi le développement de votre activité.






5 - Mettre l’accent sur la motivation intrinsèque



L’une des raisons pour lesquelles une indépendance accrue peut influencer positivement la satisfaction au travail et la performance est le fait que l’autonomie encourage les employés à tirer parti de la motivation intrinsèque : c’est-à-dire l’enthousiasme qui vient de vous-même. Elle s’oppose à la motivation dite « extrinsèque », qui elle, provient de sources externes comme par exemple, un patron qui vous met la pression.

Heidi Grant Halvorson, Directrice associée du Motivation Science Center de la Columbia Business School (PhD), nous explique pourquoi il est crucial pour les fondateurs de start-up d’utiliser des stratégies qui améliorent la motivation intrinsèque des employés : « Vous voulez que les membres de votre équipe voient que les objectifs qu’ils poursuivent ont une réelle valeur. En réalité, vous voulez qu’ils se les approprient. […] Lorsque les gens sont intrinsèquement motivés, ils se sentent plus créatifs […]. Ils persistent plus face à la difficulté. Ils sont plus performants.» Voici quelques éléments pouvant affecter la motivation :

  • Le Challenge : les gens sont plus motivés à réussir lorsqu’ils poursuivent des objectifs élevés mais cohérents, possibles à atteindre.

  • La Curiosité : la curiosité accrue et la motivation intrinsèque s’influencent réciproquement pour apprendre et explorer.

  • La Coopération et la Compétition : dans certaines situations, aider les autres ou s’engager dans une compétition amicale et solidaire peut augmenter la motivation et l’engagement.

  • La Reconnaissance : selon une étude de McKinsey, célébrer la réussite en tant qu’équipe et faire des commentaires positifs aux employés (avec parcimonie) peut être beaucoup plus gratifiant et motivant que d’offrir aux travailleurs des primes monétaires. Cela peut aussi représenter une occasion d’enrichir votre « Team-Building » en organisant un moment pour partager le succès de certains membres de l’effectif.






6 - Utiliser la méthode des objectifs et résultats appelée «OKR»


La méthode dite « OKR » (Objectives & Key Results) consiste à fixer des objectifs à chaque équipe, en pouvant facilement vérifier l’état de réalisation de ses derniers. Cette méthode vous permettra à la fois de structurer votre entreprise tout en la motivant grâce à des buts stimulants. Le système provient d'Intel en 1970 et a été popularisé par Google. Il a depuis été adopté par des sociétés comme LinkedIn, Palantir ou Square. Voici les différentes étapes du processus OKR:

  • Établir un objectif ambitieux : « Augmenter la vitesse de chargement du site Web de 30% » ; « Trouver 5 nouveaux partenaires commerciaux » etc.

  • Fixer des résultats ambitieux : Google utilise une échelle de réalisation allant de 0 à 1. Idéalement, les employés obtenant un score de 0,7 à 0,8 sur 1, peuvent peut considérer que leur mission a été atteinte. Si vous atteignez un score de réalisation de 1, cela signifie que les objectifs ne sont pas assez ambitieux et vous perdrez en motivation.

  • Effectuer les tâches pour remplir les objectifs que l’on s’est fixé et calculer régulièrement les taux de réalisation

Les OKR sont bénéfiques dans la mesure où ils représentent un processus simple et direct qui encourage efficacement la responsabilité au nom de toutes les parties impliquées. La méthode n’est pas très populaire aujourd’hui, mais une variété d’ingénieurs de grandes entreprises ont admis qu’ils étaient plus productifs lorsqu’ils suivaient de près leurs OKR.




Pour aller plus loin : Les 7 caractéristiques de l'entrepreneur à succès


Maintenant que vous connaissez les différentes clés de la constitution d’une équipe efficace, votre chemin est tout tracé pour la réussite de votre projet. Bon courage !


Alexandre @Montpellier Business School
#Consulting, #Social Media, #Communication