Freelance | Optimisez votre temps en 10 étapes

Strate
#Design, #Rédaction, #3D
Voir le profil

Travailler en Freelance c'est être flexible, autonome et indépendant. Tout le monde ne peut pas être freelance, il faut de la rigueur et de la volonté. Toute la difficulté réside dans la discipline et l'auto-motivation, afin d'atteindre ses objectifs et évoluer dans un cadre de travail dont a soi-même fixé les limites. Pour mettre toute les chances de votre côté, on vous a fait une petite liste de 10 étapes pour bien optimiser votre temps, qui est des plus précieux.








1 - Soyez motivé



La clef ultime de l’organisation d’un freelance et de la gestion de son planning est la motivation. Être déterminé, viser haut, conserver et entretenir des ambitions élevées, tels sont les secrets qui permettent de repousser ses limites et de se donner le courage de continuer. La motivation est l’étincelle qui donne envie de se lancer et elle est la sécurité qui nous empêche de tout abandonner, même quand rien ne va plus. Armés de motivation, nous sommes capables de tout. Nous pouvons alors nous lancer dans l’exploration de nos capacités et le mapping de la connaissance de nos outils.

Exemple : lors de la préparation de mon diplôme en design d’espace, j’ai pu enchaîner 2 mois de nuits blanches, principalement grâce à la motivation que mon projet m’apportait.







2 - Connaissez vos outils



Établir un grand panorama des compétences personnelles et des outils dont nous disposons en tant que freelance permet de déterminer instinctivement la durée d’une mission et sa complexité d’exécution. Il est important de mettre à jour cette grille d’auto-évaluation et si nécessaire de l’actualiser, via des formations complémentaires, des MOOC, des tutoriels ou des contacts professionnels. Se connaître soi-même avant de se lancer permet de gagner immédiatement du temps sur les missions et tâches qui nous attendent. Certains outils, quant à eux, relèvent de la gestion administrative.

Exemple : placer chaque logiciel de création que je maîtrisais sur une grille de compétences m’a permis de visualiser immédiatement mes lacunes et mes forces, me faisant ainsi gagner du temps sur certaines tâches lors de la réalisation de mon projet de diplôme.







3 - Soyez réactif



Traiter une tâche dès lors qu’elle apparaît, tel est le secret pour éviter des problèmes en devenir. L’expérience m’a appris que plus quelque chose attend, plus les chances de voir apparaître une difficulté sont grandes. S’occuper au maximum de ses tâches à la source permet de conserver une vision claire de son emploi du temps. Cela nous conduit directement à l’anticipation.

Exemple : lors de nos sessions de préparation de diplôme avec mes potes d’école de design, dès que l’un de nous faisait une remarque sur le diplôme d’un autre, nous effectuions immédiatement des tests prenant en compte ces remarques. Cela permet de réagir à chaud et de ne rien oublier ou laisser passer.







4 - Anticipez



Remplir une tâche dès qu’elle apparaît est une bonne chose, anticiper sur celles à venir et agir pour faire en sorte qu’elles ne viennent pas encombrer l’emploi du temps quotidien en est une autre. L’anticipation s’apprend en même temps que l’expérience s’accumule, au fil des missions, des rencontres et des projets. Progressivement, notre capacité d’anticipation augmente et nous permet d’avoir une vision à long terme sur un projet souvent encore en chantier.

Exemple : prendre de l’avance sur les tâches à venir fut l’une des clefs de la réussite de mon oral de présentation, à l’issue de la préparation de mon diplôme. Plutôt que d’attendre que le calendrier d’échéances vienne à moi, je l’ai attaqué de front, anticipant et réglant certaines tâches, grâce à ma connaissance du déroulement de ce type de projet.







5 - Apprivoisez votre gestion administrative



Bien gérer son travail de freelance est important. Gérer le statut professionnel, le régime fiscal et les procédures administratives qui entourent le titre de freelance l’est d’autant plus. Les formalités administratives peuvent rapidement devenir un handicap si nous ne prenons pas le temps de les connaître, de savoir à quoi nous avons à faire et ce qui justifie leur existence. En ce sens, il est réellement important d’apprivoiser le statut d’auto-entrepreneur et d’avoir en tête les obligations auxquelles ce titre est confronté. Nous pourrions presque appeler cela de la réactivité.

Exemple : jonglant parfois entre des entretiens et rendez-vous dans le cadre de mon projet de diplôme, des irrégularités administratives m’ont empêché d’être complètement efficace et sont allé jusqu’à m’handicaper lors de sessions de travail.







6 - Mangez bien



Adopter une alimentation saine et équilibrée peut paraître être un détail mais c'est une habitude qui fera la différence sur le long terme. Il est possible de rapidement tomber dans des automatismes alimentaires peu sains, surtout lorsque l’on décide de travailler à domicile ou encore dans des espaces de coworking intégrant des formules toutes faites. Faire la cuisine, préparer de bons plats et manger équilibré permet à la fois de compartimenter une journée de travail bien remplie pour s’accorder quelques pauses et de maintenir son corps en forme pour travailler sereinement et avec plaisir, que le rythme soit soutenu ou détendu.

Exemple : à quelques jours de mon grand oral, mon corps a commencé à disjoncter. Résultante directe de trop nombreux cafés, boissons énergisantes et sucrées en tout genre et fast foods répétés. Mes rares amis qui mangeaient du quinoa se portaient quant à eux très bien.







7 - Trouvez le bon rythme



Il n’y a pas de créneaux dédiés au travail, au sommeil ou au repassage de ses vêtements. Il est important, à la fois pour apprendre à se connaître en tant que freelance et pour optimiser et rentabiliser son temps de travail en tant qu’auto-entrepreneur, de savoir quels sont les moments de la journée et plus largement de la semaine, qui sont les meilleurs pour travailler efficacement. Pour ce faire, rien de mieux que d’expérimenter, de prendre du recul et de réitérer. Trouver son rythme de travail personnel est la garantie d’une efficacité redoutable, tout en conservant des temps libres et des moments de détente. Cela nous amène à la création du planning parfait.

Exemple : étonnement, je suis à la fois plus concentré, motivé et efficace en soirée et la nuit. Plutôt que de tenter de travailler le matin, je me permets d’autres choses que je ne fais donc pas le reste du temps. Cela me permet d’être incroyablement efficace dans mes tâches journalières. J’ai simplement écouté mon rythme naturel et je me suis adapté pour exploiter ce potentiel.








8 - Construisez votre planning idéal



Les Post-It sont vraiment une belle invention, malheureusement, un projet, passé un certain seuil de complexité, peut vite s’avérer être un calvaire de gestion et une tâche cruciale peut rapidement être omise, impactant tout le reste de la mission. Le Planning de Gantt, un système de représentations de toutes les tâches à effectuer dans un projet et situées sur une échelle de temps bien définie, peut vous permettre de ne plus rien rater, en ayant une perception très graphique de l’ensemble d’un projet, peu importe sa forme et sa complexité. Un planning bien construit laissera ainsi naturellement apparaître des temps personnels.

Exemple : créer un Planning de Gantt complet et le suivre à la lettre me permet à la fois de gérer un semestre complet à Sciences Po Paris, de créer une start-up, de monter un petit studio de design et de continuer les mission sur Crème de la Crème, sans pour autant oublier la moindre tâche.







9 - Accordez vous du temps libre



La vie de freelance n’a rien d’un casino de Las Vegas. Sortir, respirer, prendre du temps pour soi et se détendre restent des activités primordiales, même pendant les pires sessions de rush et les périodes de travail intense. Il est important de faire des pauses régulières, à la fois pour s’aérer l’esprit et s’autoriser une prise de recul sur le travail accompli. L’idéal reste de quitter quelques temps son poste de travail, pour changer à la fois d’air et d’environnement. Le moment idéal pour appeler maman.

Exemple : bon pour le coup, je n’ai pas de temps personnels, mais je ne suis pas l’exemple à suivre.







10 - Apprenez de vos résultats



Lors de la fin d’une mission, il est important de prendre du recul sur l’expérience que l’on vient de vivre. Réaliser ce que l’on a accompli, mesurer l’ampleur de son travail et apprécier les changements que l’on apportera peut-être dans la vie de personnes autour de nous ou à l’autre bout du globe, c’est prendre conscience de son environnement. Faire son auto-évaluation est vital pour tout freelance. Cet exercice nous permet de comprendre à la fois notre valeur, la perception qu’ont les autres de notre travail et est souvent une sensation gratifiante de devoir accompli. Qui plus est, des résultats encourageants viennent forcément gonfler notre motivation. La boucle est bouclée !


Pour aller plus loin : Freelance | Est-ce fait pour moi ?




Paul @Strate
#Design, #Rédaction, #3D