Tout comprendre sur le card design en 5 minutes

ISCOM
Etudiant
Voir le profil

En pleine période de ré-architecture du web, le card design ou card UI est aujourd’hui la nouvelle tendance des interfaces utilisateurs. L’unanimité sur la praticité de cette tendance lui promet un long avenir et de multiples solutions d’adaptabilité. Sans le savoir tout le monde a déjà utilisé une interface « card UI ». De nombreuses applications et des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Pinterest l’appliquent déjà depuis quelques années.


En quelque sorte, le card design c’est du contenu en blocs disposés sur une grille.


1 - Comment se compose une carte ?


L’objectif ultime d’une carte en card design est de proposer un condensé d’informations en y ajoutant des possibilités d’interactions et des visuels ou animations afin de rendre la lecture attractive.

Un titre, un rich média et un texte concis, voici les principaux composants d’une carte en card UI. Cette architecture avec une navigation simple permet aux internautes d’emmagasiner une quantité importante de contenu et de trouver plus rapidement ce qu’ils cherchent.
La composition d’une carte peut paraitre relativement simple mais sa conception est une autre histoire. Une carte se doit d’être esthétique tout en s’appuyant sur un aspect visuel simple. En mélangeant le flat design et le material design on obtient une mise en forme minimaliste et intuitive qui sait mettre en évidence les points essentiels.





Comme ci-dessus, certaines cartes commencent déjà à évoluer et propose dorénavant des micro-interactions qui les rendent encore plus attrayantes affirme l’efficacité de cette approche UX-UI.


2 - Mobile first


Si le card design connaît un succès phénoménale c’est avant tout parce qu’il dispose d’un atout technique non négligeable : sa compatibilité avec l’architecture responsive. Venant avant tout du web pur et dur, le card UI propage de plus en plus son ergonomie dans la construction d’applications mobiles. On a tous vu le changement radical entre l’App Store iOS10 et iOS11. Changement dont on retient l’utilisation complète du card design.



Le card UI sur mobile propose des fonctionnalités encore différentes de la version desktop. Notamment avec l’utilisation du scroll horizontal plus communément appelé carousel. Autre utilisation horizontale : le swipe. Démocratisé par Tinder, le swipe permet de balayer à droite ou à gauche une carte d’un doigt.





3 - Ajouter du contenu facilement


Si les plateformes sociales se sont accaparées ce concept, c’est notamment pour la facilité à réagréger du contenu et pour afficher ce contenu en fonction des intérêts de l’utilisateur : sa localisation, son profil, ses habitudes de navigation, les interactions de sa communauté.
Mais les réseaux sociaux ne sont pas les seuls à avoir compris la prouesse technologique qu’est le card design. Les domaines du e-commerce, site de marque ou encore les plateformes médiatiques y sont aussi passés.






3 - Les évolutions à venir du card design


La technologie


Les cartes ne devraient pas rester statiques longtemps. À mesure que les performances Web s'améliorent, la capacité à prendre en charge un contenu multimédia plus riche augmente également. Vous verrez probablement des éléments beaucoup plus détaillés, tels que la mise à jour automatique du contenu qui ne ralentira pas toute l'expérience. Les vidéos remplaceront les images grâce notamment au motion design.


Une interaction plus profonde


Dans un avenir proche, les cartes deviendront plus créatives en mettant de côté le simple rôle de lien.


La taille


Les cartes adoptent également une politique « plus c'est mieux ». Les grandes cartes permettent plus de détails et une typographie complexe, ce qui signifie plus de possibilités de conception visuelle. Lorsqu'elles sont utilisées avec des cartes plus petites, les cartes plus grandes impose une hiérarchie visuelle.


Les wearables (technologies portables)


Grâce à Google Glass, les cartes ont été établies comme un élément essentiel de la conception de l'interface utilisateur. Alors que les critiques peuvent considérer les Google Glass comme un flop commercial, d'autres pensent qu'elles ont une chance sur le marché des affaires . Peu importe, les wearables doivent utiliser efficacement l'espace. Les cartes sont alors le choix le plus pratique.