SOTØ | Tu vas aimer travailler

Founder
@SOTØ
Voir le profil

Le monde du travail est en pleine mutation et le rapport que l’on entretient avec son travail est plus que jamais au coeur du sujet. Freelancing, quête de sens, bullshit jobs, slasheurs, autant d’expressions qui illustrent bien ce phénomène. SOTØ accompagne ces mutations en construisant des solutions à la fois pour les individus et les organisations.


soto-travailler

Pour les individus, nous proposons des parcours de formation sur des compétences très précises comme l’éloquence ou la négociation, ouvertes à tous, freelance, salarié ou chef d’entreprise. Nous avons aussi un Bootcamp pensé à 100% pour les indépendants : le BOOTCAMP SOTØ.101. Un programme d’accompagnement complet qui adresse toutes les problématiques des indépendants : de la tarification à la recherche de clients en passant par la négociation ou les questions d’organisation et de gestion.

Quant aux entreprises, nous les accompagnons avec des solutions ad-hoc sous forme d’ateliers de facilitation, de formations ou de création de contenu et de solutions digitales.

Un des sujets forts qui ressort du livre est celui de la négociation. Un moment qui fait souvent peur aux indépendants. Voilà ce qu’on pourrait en dire :







Le secret d'une négociation réussie


La principale difficulté dans la négociation, est de garder suffisamment de recul pour ne pas oublier que l’objectif est d’arriver à une situation satisfaisante pour les deux parties. C’est-à-dire un deal avec lequel tout le monde est à l’aise. D’ailleurs négocier, ne veut pas dire « se battre » mais conclure un marché, trouver un accord.

Deux facteurs clés dans la réussite d’une négociation : la préparation et la communication interpersonnelle.


La préparation


Bien se préparer, c’est faire 80% du travail de négociation. Cela commence par savoir ce qu’on est prêt à céder pour ne pas improviser et risquer de le regretter. Bien se préparer c’est aussi réfléchir à ce qu’on pourrait demander en échange d’une remise accordée. Et les indépendants ont un terrain de jeu ici très intéressant : de meilleurs délais de paiement, des délais plus large… les idées ne manquent pas !

Enfin bien se préparer c’est comprendre son interlocuteur : il faut chercher l’homme derrière le professionnel pour savoir comment lui parler et sur quel terrain jouer.


La communication interpersonnelle


Un principe de base de la communication interpersonnelle est l’importance des silences. Quand deux personnes communiquent, le dialogue ne peut avoir lieu que si les deux personnes parlent, quand l’une s’arrête, la communication est en pause.

C’est d’ailleurs une des règles d’or du livre « Tu vas aimer être freelance. 33 règles d’or pour réussir en solo » : règle d’or N°25 : « Tais-toi un peu ».

Pour bien comprendre la règle des silences, on peut faire un parallèle intéressant avec la situation de séduction et la fameuse règle des deux jours : celle qui dit qu’il faut attendre 2 jours après un rendez-vous pour donner des nouvelles. Tout comme l’horrible conseil d’attendre un peu avant de répondre à un SMS. Ce que fait celui qui applique ces règles, c’est prendre le contrôle de la communication. L’autre est mis dans la position de celui qui attend, et donc qui espère, qui a peur, qui se demande ce qui se passe.



Dans la négociation, c’est la même chose. Quand l’un finit de parler l’autre prend généralement la parole et ainsi de suite jusqu’à trouver un compromis. À chaque prise de parole, chacun fait un pas de plus vers l’autre. Mais quand l’un des deux ne parle plus ? Ne répond plus ? Ne fait plus de pas vers l’autre ? Et bien l’autre pense qu’il n’a pas été assez souple, ou qu’il n’a pas cédé suffisamment d’éléments, ou tout simplement que son interlocuteur n’est plus intéressé. Alors s’il veut vraiment conclure ce contrat, il va continuer à céder des éléments, il va faire un pas de plus vers l’autre (ce qui fait deux pas en sa direction, sans que l’autre n’en ait fait entre temps). En somme, celui qui continue de parler se pose des questions, probablement pour se dire qu’il a perdu la partie. Alors que non. En fait, il ne le sait pas. Mais ce qui est certain, c’est que son interlocuteur a pris le contrôle de la communication et donc de la négociation !


" Celui qui a peur cède plus vite, plus facilement, plus d’éléments. Celui qui se tait obtient plus vite, plus facilement, plus d’éléments en sa faveur. "

Enfin, il ne faut pas oublier que savoir négocier c’est aussi envoyer le bon signal à son interlocuteur : celui de quelqu’un qui sait faire des affaires et avec qui, paradoxalement, on a envie de travailler.


soto-travailler


Découvrez les prochaines sessions


Les inscrits à la prochaine session du BOOTCAMP SOTØ.101 recevront en cadeau le livre « Tu vas aimer être freelance » + Le jeu SOTØ.51 « Les solutions aux 51 problèmes courants des freelances »

Les inscrits aux prochaines formations « NEGØ » et « PARLE. PARLE. PARLE. », recevront en cadeau le livre « Tu vas aimer être freelance. 33 règles d’or pour réussir en solo. »


Code promo : « tuvasaimercreme »


LES PROCHAINES SESSIONS

• NEGØ : le 20 juin 2018

• PARLE. PARLE. PARLE. (prise de parole en public) : le 13 juin 2018

• BOOTCAMP SOTØ.101 : du 24 mai au 29 mai 2018 (jeudi, vendredi, lundi, mardi)