menu

Sans-serif

Aa

Serif

Aa

Font size

+ -

Line height

+ -
Light
Dark
Sepia

Pourquoi est-il indispensable de briefer un freelance avant de démarrer votre mission ?

” Avant, j’employais des freelances »… et c’était déjà compliqué. Aujourd’hui, je suis passé de l’autre côté de la barrière, et je sais que le succès (ou l’échec) d’un projet dépend de la manière dont on l’aborde. Intégrer un freelance peut à la fois être la pire et la meilleure idée que vous ayez eue. Prenez donc le temps de bien briefer un freelance, prêt à collaborer avec vous.”

 

Dans cet article, nous verrons donc :

    • Les conséquences pratiques d’un brief qui n’est pas suffisamment travaillé
    • Comment un bon brief aide à dépasser les craintes inhérentes au recrutement d’un freelance
    • Les avantages d’un brief freelance travaillé en terme de temps, d’argent et de compétences
    • Bonus : la psychologie du freelance

Cet article est la première partie de notre série sur “apprendre à briefer un freelance”.

 

Quand j’ai compris l’intérêt d’un bon brief

Je me souviens encore de cette fabuleuse application iOS de tracking en temps réel pour une célèbre course de voitures dans le désert. Deux jours avant le départ, tout était prêt, il ne restait plus que le formulaire de création de compte à mettre en place. Je demande donc au freelance chargé de créer ce formulaire de me dire quand il est prêt.

La version “OK” a mis 4 jours à venir. J’ai eu le droit à tout : un formulaire sans bouton de validation, un formulaire de login sans possibilité de créer un compte, pas de possibilité de récupérer le mot de passe… Ou comment une chose censée être une simple formalité peut se transformer en véritable parcours du combattant.

Le problème, c’est que la course, elle, ne nous attendait pas. Le système de tracking que nous avions annoncé à nos 50 000 fans Facebook, 20 000 fans Instagram, et à plus de 150 000 destinataires email, sans compter des dizaines de milliers de visiteurs du site web… n’était pas prêt. La course a donc commencé, sans nous et son tracking. 

Nuit et jour, nous avons dû répondre à des messages d’épouses (et époux) inquiets de ne pas pouvoir suivre les pilotes pour s’assurer qu’ils ne s’étaient pas desséchés au milieu du Sahara Occidental.

 

Briefer un freelance prend du temps

Suite à cette histoire, j’ai mis plusieurs jours à comprendre qu’il fallait préciser chaque détail de la fonctionnalité que je voulais. Une fois mon complexe de supériorité dépassé, je me suis alors rendu compte que le projet n’avait pas été suffisamment bien cadré.

Et le cadrer de A à Z. Pas de A à Y.

Depuis, j’ai beaucoup, vraiment beaucoup réfléchi à la meilleure manière de briefer un prestataire externe, et en particulier un freelance.

Une confidence ? Il n’y a rien de bien compliqué : des étapes indispensables à suivre et du temps pour faire un bon brief. 

Demain, lorsque vous travaillerez avec un freelance, prenez le temps de consacrer quelques heures à le briefer. Les conseils qui suivent peuvent aussi s’appliquer à votre manager ! 

 

Dépasser vos craintes liées au recrutement d’un freelance

Lorsque vous déciderez d’embaucher un freelance, votre premier problème sera le suivant : si vous engagez un freelance, c’est sans doute que vous n’avez pas en interne les compétences recherchées. La conséquence directe : vous ne savez pas quelles sont les bonnes questions à lui poser. 

Vous avez au préalable correctement défini votre besoinVous savez donc, par exemple, qu’un web designer, ce n’est pas la même chose qu’un développeur web, et qu’aucun des deux ne vous écrira un article de blog.

Vos craintes de collaborer avec un freelance sont tout à fait légitimes. Vous avez peut-être même déjà fait appel à un freelance, à une société de services, ou même au neveu du responsable commercial qui est « super doué en informatique ». Les résultats n’étaient pourtant pas là. 

 

Briefer un freelance pour éviter les mauvaises surprises

Pour éviter ce genre de scénario, vous devez identifier ce que vous redoutez le plus :

      • Le mauvais livrable. Vous avez trouvé le freelance idéal, le projet se déroule parfaitement : les livrables arrivent à temps. De votre côté, pas de retard sur le paiement. Mais quelques jours plus tard, vous vous apercevez qu’un point important a été oublié et malheureusement, le freelance n’est plus disponible. 
      • Un résultat qui n’est pas à la hauteur de la prestation. Le freelance vous a promis une Maserati et vous vous retrouvez avec une Fiat Panda. Un exemple : le thème de votre site, facturé plusieurs milliers d’euros se retrouve à l’identique pour 29€ sur Internet. 
      • Des compétences sur-vendues. Vous ne maîtrisez pas le domaine de compétence du freelance et vous avez donc peur de ne pas maîtriser le coût et le déroulement de la mission. 

La bonne nouvelle, c’est qu’en prenant le temps de bien briefer un freelance, vous minimisez les chances de vous retrouver face à de mauvaises surprises. Oui oui, c’est possible. 

briefer un freelance, freelance, brief freelance, future of work

Gagner du temps, de l’argent et de la qualité

Pris dans votre quotidien et vos to do, vous manquerez probablement de temps pour briefer un freelance correctement. Croyez-moi, vous en perdrez d’autant plus si la mission n’est pas à la hauteur de ce que vous attendiez…

Regardons maintenant les bénéfices d’un bon brief :

      • Vous faites l’effort de cadrer votre projet ; 
      • Vous mettez en place un processus d’intégration rapide qui rend votre freelance immédiatement opérationnel ;
      • Ce processus peut même devenir la première étape d’un futur recrutement ;
      • Vous gagnez du temps et de l’argent en délimitant parfaitement les contours de la collaboration ;
      • Vous réduisez les frictions au sein de votre équipe projet ;
      • Et le plus important : vous disposez de compétences pointues et travaillez avec des professionnels qui vont vous ouvrir de nouveaux horizons.

Selon l’enquête « The Digital Tranformation Pact » menée par Fujitsu l’an dernier, auprès de 1625 dirigeants dans 13 pays, dont la France, l’un des principaux facteurs d’échec des projets digitaux serait le manque de compétences

Soyez positif ! Ce manque de compétences peut être comblé en faisant appel à des freelances experts dans leur domaine pour vous accompagner dans la réussite de vos missions.

Disclaimer : crème de la crème s’est d’ailleurs positionné sur les trois verticales : Tech & Data, Marketing & Communication et Design & Produit. 

 

Bonus : la psychologie du freelance

Vous savez maintenant pourquoi il est important de bien briefer un freelance. Avant de conclure cet article, j’aimerais rapidement vous parler du raisonnement d’un freelance. Son intérêt est le même que le vôtre : une mission qui se déroule correctement du début à la fin.

Un client satisfait et prêt à le recommander. Un freelance ravi d’avoir pu collaborer avec vous sur une mission intéressante qu’il aura choisi. 

      • Il est indépendant et aura donc plus de charges qu’un salarié. Gardez en tête que son prix facturé n’est pas ce qu’il gagnera à la fin du mois… ! 
      • Son plus gros problème : être payé à temps sans avoir à vous relancer toutes les semaines. Son plus grand rêve : un règlement qui arrive sans qu’il n’intervienne (pensez à crème de la crème la prochaine fois 😉)
      • Il préfère travailler en “remote” (comprendre : où il le souhaite), le plus souvent décontracté. Il aime parfois alterner entre chemise et pyjama. 
      • S’il est solitaire, être freelance ne veut pas dire pour lui travailler seul dans son coin. Il aime travailler en équipe et se sentir intégré à vos équipes. 
      • Un freelance sait qu’un bon client est aussi un bon prescripteur.
      • Un freelance travaille généralement sur plusieurs projets en parallèle. Son objectif est donc de perdre le moins de temps possible lorsqu’il bascule d’un projet à un autre. La circulation de l’information doit donc être la plus fluide possible en évitant les allers-retours qui ne se terminent jamais. 

Pour en apprendre un peu plus sur les freelances : Mieux connaître les freelances en 20 statistiques !

 

Synthèse

Vous l’avez maintenant compris, briefer un freelance n’est pas une option. Ce n’est pas non plus réservé aux autres entreprises, simplement parce que vous,  “vous êtes agiles et vous avez besoin d’aller vite “. Le temps que vous allez investir dans la préparation de la mission, des documents et l’échange préliminaire avec un freelance, ne sera jamais perdu.

Ayez une vision long-terme en prenant du temps en amont pour vous garantir un résultat, sans friction et sans stress à la fin de la mission. 

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur la deuxième partie de ce double article : Réussir son brief freelance en 5 étapes.

Quels sont les éléments à ne pas oublier ? Et comment l’ajuster à chaque nouvelle mission ? Nous répondrons à toutes vos questions. En bonus : une checklist prête à l’emploi !

__

Philippe Billard, Consultant dans l’accompagnement d’entrepreneurs, coaches et freelances. Expert en webmarketing et automatisation.

Laisser un commentaire

Make meaning today.
Découvrez crème de la crème