menu

Sans-serif

Aa

Serif

Aa

Font size

+ -

Line height

+ -
Light
Dark
Sepia

Comment surmonter la solitude en freelance ? 6 conseils concrets.

Johann Ouaki, l’auteur du livre “Tu vas aimer être freelance”, appelle les freelances des “solopreneurs”. D’un côté, j’adore ce nom car il nous rappelle qu’en freelance, nous sommes aussi des entrepreneurs. D’un autre côté, je le déteste, car il renvoie à la solitude en freelance qui peut arriver parfois très rapidement.

Personnellement, l’idée de me retrouver seul dans mon travail ne m’enchante pas vraiment. Pourtant, lorsque j’ai débuté mon activité en freelance, je me souviens avoir enchaîné plusieurs semaines seul dans mon appartement pour me lancer dans l’aventure le plus rapidement possible. Sans même m’en rendre compte, je me suis progressivement isolé.

Nous sommes de très nombreux freelances à ressentir de la solitude, à un moment ou à un autre.

Comment vaincre la solitude en freelance ?

Voici différentes solutions trouvées au sein de mon collectif de freelance. Vous trouverez aussi 6 actions concrètes que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui pour ne plus jamais vous sentir seul dans votre vie de freelance.

Dans cet article, on revient sur :

  • Les raisons pour lesquelles vous êtes devenu indépendant
  • Les stratégies pour vaincre la solitude en freelance
  • Des conseils pour optimiser votre espace de travail
  • L’importance d’intégrer des communautés de freelances

 

I. Pourquoi vous êtes-vous lancé en freelance ?

Avant de me lancer dans les stratégies pour ne pas rester seul, j’aimerais revenir sur un point qui me semble important.

La raison pour laquelle vous êtes devenu freelance. 

On vous a forcément déjà posé cette question. Et chacun de nous a sa propre réponse.

  • “Je cherchais plus de liberté dans mon travail”
  • “J’avais envie d’être mon propre patron et choisir mes horaires”
  • “Au bureau, on m’imposait toujours les projets sur lesquels je travaillais, je voulais pouvoir travailler avec des clients qui m’inspirent !”

Nous avons tous des motivations profondes nous ayant conduit à choisir cette voie de l’indépendance, en écartant le CDI. Des motivations en accord avec nos valeurs hautes, celles qui nous poussent à nous lever le matin et oeuvrer au développement de notre aventure de “solopreneur”.

En revanche, une réponse ne ressort que très rarement : celle de la liberté de choisir ses collègues.

Lorsqu’on est freelance, on peut choisir où travailler, comment travailler et à quel prix. N’oublions pas que l’on peut aussi choisir avec qui ! Une bonne manière de vaincre la solitude en freelance.

 

II. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Ce vieil adage s’applique bien à l’aventure des freelances. Pour ma part, être indépendant était l’occasion parfaite de me tester sur différentes problématiques et d’expérimenter de nouvelles manières de travailler. Cela impliquait de mettre en place et tester différentes offres assez rapidement pour trouver la bonne formule. Et après plusieurs essais, il se trouve qu’il s’agissait du travail en équipe.

Former des équipes de freelances

Seul, il est sûrement plus facile et rapide d’imaginer, mettre en place, et commercialiser une offre de services collant parfaitement à son expertise. Cependant, réfléchir à plusieurs permet de faire évoluer son offre initiale. Elle se développe et grandit grâce à de nouvelles compétences. Ainsi, vous pouvez proposer à vos clients une prestation plus complète et adaptée aux problèmes qu’ils rencontrent. Vous avez alors l’opportunité de toucher plus de clients potentiels.

Au-delà de l’enjeu commercial, travailler en équipes de freelances vous permet de ne pas laisser la solitude s’installer. En travaillant à plusieurs sur une même mission, vous recréez des relations sociales, qui peuvent manquer quand on est freelance.

Si vous êtes Graphiste, vous pouvez par exemple vous associer avec un(e) Photographe et/ou un Community manager. De cette manière, vous proposez une offre de contenus plus aboutie pour les réseaux sociaux de vos clients. C’est en quelque sorte un service complémentaire, s’ajoutant à ce que vous faites déjà.

Vous vous demandez déjà comment trouver votre nouveau collègue et équipier favori ? Pourquoi ne pas commencer par la communauté de freelances crème de la crème ?

C’est justement dans le groupe Facebook de la communauté, qu’au hasard d’un commentaire laissé sur une publication, j’ai virtuellement rencontré Yohanna Mentzel. Nous avons pris un café ensemble un matin pour discuter de nos activités respectives. Depuis, nous travaillons ensemble sur différents projets de communication et de branding au sein de notre collectif de freelances.

Action positive #1 pour vaincre la solitude en freelance : prendre un café avec un autre freelance, et imaginer comment vous pouvez travailler ensemble.

L’objet ici n’est pas de vous convaincre des bénéfices de faire équipe avec d’autres freelances. Néanmoins, je vous assure qu’ils sont nombreux. Cet article vous parle de manière claire des avantages que vous avez à travailler en équipe.

 

Partenaires de responsabilisation

Vous ne vous sentez pas encore prêts à construire une équipe de freelances ? Il existe d’autres manières de collaborer tout en évitant d’être seul. Vous pouvez par exemple vous trouver un “partenaire de responsabilité”. Je m’explique.

L’objectif de ce partenariat est de vous engager, ensemble, à avancer sur vos projets et à faire face aux nombreux défis que vous rencontrerez en chemin.

Concrètement, l’idée est de créer ensemble des routines capables de décupler votre motivation. Vous pouvez par exemple décider de vous envoyer chaque matin votre to-do list de la journée, puis faire le point chaque soir sur les accomplissements et difficultés rencontrées.

Au sein de notre collectif de freelances, les partenaires de responsabilité organisent un call à chaque fin de mois pour faire le point sur leurs activités respectives et chercher des solutions ensemble. Résultat : fini la solitude et le découragement dans les moments durs !

Action positive #2 pour vaincre la solitude en freelance : se lancer un challenge à deux pour faire progresser son activité.

 

III. Optimisez votre espace de travail

En tant qu’indépendant, un des éléments les plus essentiels réside selon moi dans l’optimisation de son espace de travail. Et même pour ceux qui, comme moi, passent la majeure partie de leur temps à travailler de chez eux, des alternatives existent.

Le cohoming

Faire équipe avec d’autres freelances est intéressant pour améliorer votre offre, mais aussi pour partager un espace de travail.

Et si demain, plutôt que de vous installer pour la 155ème fois à votre bureau, chez vous, vous changiez d’air et alliez partager la table de salle à manger d’un autre freelance ?

Cette pratique qu’on nomme “cohoming” se répand depuis fin 2016. Laura Choisy et Madhu Desbois avaient alors imaginé “CoHome”, une plateforme de coworking à domicile permettant à chacun de proposer un bureau à partager, chaque jour. En quelques mois, la plateforme avait dépassé les 45 000 inscrits dans 14 villes actives en France.

Si elle n’existe plus aujourd’hui, rien ne vous empêche de reprendre cette pratique à plus petite échelle en vous organisant à plusieurs.

Action positive #3 pour vaincre la solitude en freelance : invitez d’autres freelances que vous connaissez  à travailler chez vous le temps d’une demi-journée.

 

Le coworking

Nul besoin de vous dresser une longue description du concept du coworking qui est maintenant pratiqué par beaucoup. J’aimerais tout de même préciser qu’il en existe différents types. Chacun, grâce à ses propres caractéristiques, permet de vaincre la solitude du solopreneur.

Le coworking “nomade” dans le genre d’Anticafé à Paris, propose un tarif à l’heure pour s’installer et bénéficier de boissons et snacks à volonté pendant que l’on travaille.

L’avantage ? On y croise de nombreux freelances et entrepreneurs. Donc, une fois la barrière du premier contact dépassée (n’ayez pas peur de déranger votre voisin !), il y a de grandes chances pour que votre échange soit intéressant, voir même bénéfique pour votre activité.

Le coworking “fixe” qui propose un bureau fixe au sein d’un espace de travail partagé par d’autres entrepreneurs et freelances comme vous. Dans ce cas, vous payez un abonnement mensuel et vous travaillez aux côtés des mêmes personnes chaque jour. L’environnement idéal pour tisser des liens professionnels durables, voire même trouver vos futurs collègues freelances.

Ne négligez pas non plus les cafés, qui resteront toujours de bons endroits pour vous poser et écrire quelques mails.

Action positive #4 pour vaincre la solitude en freelance : explorez de nouveaux endroits pour travailler, et osez parler avec votre voisin de table autour d’un café.

coworking, freelance, future of work, solitude en freelance

IV. La communauté pour vaincre la solitude en freelance

En 2016, l’INSEE recensait plus de 200 milles auto-entreprises. Autrement dit, chaque jour depuis sa création, 600 personnes se sont lancées dans l’aventure de l’auto-entreprenariat. La communauté freelance se développe, et elle se structure. La force de cette communauté permet l’émergence de diverses solutions pour éviter la solitude.

 

Communauté digitale

Les outils du numérique offrent de multiples possibilités visant à rassembler les membres de cette communauté.

La communauté crème de la crème en est un premier exemple. Un espace de partage commun à de nombreux freelances qui échangent chaque jour leur expérience et leurs conseils pour s’entraider. Et ce, peu importe l’endroit où vous vivez. Il existe d’ailleurs d’autres groupes de freelances sur Facebook, LinkedIn ou d’autres réseaux sociaux.

Au sein de notre collectif de freelances, nous utilisons Slack, un outil de messagerie d’équipe, pour organiser et animer notre communauté. Nous avons des canaux de conversation séparés pour les différentes thématiques de nos vies de freelance (questions administratives, conseils sur projets, partage de compétences, …) mais aussi des canaux spécifiques pour les conversations qui concernent les projets sur lesquels nous travaillons ensemble.

Ainsi, sur une même plateforme, nous pouvons échanger avec les membres du collectif au quotidien et ne jamais être seul dans nos activités et notre travail.

Action positive #5 pour vaincre la solitude en freelance : rejoignez un groupe de freelances sur Facebook ou LinkedIn, échangez sur votre challenge du moment, et apportez votre soutien à vos pairs.

 

Communauté physique

La communauté freelance se retrouve également très souvent dans la vie réelle. L’occasion d’échanger d’une autre manière, et de partager plus que quelques conseils business.

La Freelance Fair est un excellent exemple de la structuration croissante de l’écosystème freelance. Organisé depuis deux ans par La Mutinerie, cet évènement vise à accompagner la révolution du monde du travail qui est en marche et dont nous freelances, sommes les précurseurs. Le rassemblement propose des conférences et ateliers pour les freelances. Ainsi que des salons de mise en relation avec les entreprises partenaires et d’innombrables occasions d’apprendre.

On trouve également de plus en plus de rassemblements de freelances sur Meetup. De l’after-work à la conférence petit-déjeuner, en passant par un atelier workshop, chacun y trouve son compte.  Et encore une fois, vous multipliez les possibilités de rencontrer un futur partenaire.

Une des valeurs clés de notre collectif de freelances est la bienveillance. Cela passe nécessairement par une bonne connaissance de chacun des membres. Ainsi, nous nous retrouvons au moins une fois par mois pour un afterwork pour simplement passer du temps ensemble.

Action positive #6 pour vaincre la solitude en freelance : organisez un afterwork avec d’autres freelances, ou rejoignez un groupe déjà existant.

 

En bref : plus jamais seul

Comme vous le voyez, il existe de nombreuses manières de rompre avec la solitude de votre vie d’indépendant. La plupart des actions positives que vous pouvez maintenant mettre en place demandent juste un petit effort de confiance en soi.

Une bonne nouvelle ? Une fois lancé, plus rien ne pourra vous arrêter, et développer votre confiance vous sera bénéfique bien au-delà de votre activité de freelance.

Et qui sait, peut-être qu’à force de rencontrer et d’échanger avec d’autres indépendants, vous aurez vous aussi envie de créer un collectif ?

__

Thomas Burbidge, consultant en Stratégie de marque et communication & co-fondateur du collectif de freelances Young Lab Compagnie

Laisser un commentaire

Make meaning today.
Découvrez crème de la crème