Community

Clémence de Robert|10.11.2021

Dans l'écosystème freelance, on voit souvent passer la question "comment faire pour avoir de nouveaux clients ?". Dans cet article, Clémence de Robert - Designer freelance et membre de la communauté crème de la crème - nous donne ses 3 principaux conseils pour trouver des contrats sans courir après. À lire par ici ! ⤵️

Quand je mentionne que je suis freelance, la question qui suit invariablement est “Comment est-ce que tu trouves tes clients ?” Et là, j’ai un peu honte... La réalité est qu’en 3 ans de freelancing, je n’ai presque jamais eu à chercher de contrats. 

Comment ça se fait ? Peut-être par chance, peut-être car il y a beaucoup de demandes dans mon domaine. Et peut-être aussi grâce à ce que j’aime appeler le “réseautage organique”.

Quand je dis “réseautage", je ne parle pas d'assister à des événements corporate ennuyants, de se vendre ou de distribuer des cartes d’affaires. Je parle d'avoir des échanges authentiques et captivants avec d'autres humains, au quotidien.

Je ne réseaute pas pour trouver des missions, je le fais car c'est ma source principale d'apprentissage et d'épanouissement, que ce soit au niveau professionnel comme personnel. J'échange avec les autres par pure curiosité et plus je le fais, plus j'élargis organiquement mes opportunités de mission.

Dans cet article, on va parler de l’art de réseauter organiquement pour ne plus avoir à chercher de contrat.

On va apprendre à :

  • Contribuer aux communautés en ligne
  • Donner sans rien attendre en retour
  • Utiliser les réseaux sociaux pour se faire influencer positivement

Prêts ? C'est parti !

1 - Contribuer aux communautés en ligne

Ce que j’appelle les « communautés en ligne », ce sont des groupes de personnes qui ont un domaine d'intérêt commun, qui échangent sur le sujet et qui s’entraident (et ce, généralement de manière totalement volontaire). Crème de la crème en est un bel exemple !

1.1 - Trouver les bonnes communautés

Si vous travaillez dans un métier en tech, il existe probablement des dizaines de communautés qui pourraient vous correspondre. Comment les trouver ? Demandez à Google ou simplement à des collègues indépendants.

Comment les choisir ? Les critères importants à prendre en considération sont :

  • Votre expertise → choisissez les communautés dans lesquelles il y aura des discussions pertinentes dans votre domaine (communautés de designers, de développeurs, d'indépendants...)
  • Votre localisation → valorisez les communautés qui sont proches de chez vous car vous y trouverez des personnes que vous pourrez éventuellement rencontrer et avec qui vous pourrez connecter plus facilement (exemple, la communauté Friends of Figma s'organise en sous-groupes par villes)
  • Votre langue → si vous parlez français, il existe non seulement des communautés françaises mais aussi des communautés internationales pour francophones (exemple : la communauté pour designer francophones French Designers Club)

Pour les designers et indépendants, voici la liste de mes communautés favorites.

1.2 - Contribuer aux discussions sur Slack

Depuis que j’ai commencé en freelance, j'ai trouvé 30% de mes missions sur Slack. Comment ? Chacune de ces communautés a un espace sur Slack (ou Discord). Rejoignez-les pour participer aux discussions et inscrivez-vous aux chaînes les plus pertinentes pour vous !

Pro tip : il y a toujours une channel #jobs ou #hiring, assurez-vous d'y être abonné et d'activer les notifications si vous êtes à la recherche active de missions !

Parfois, ça peut être oppressant et dérangeant d'être inscrit sur trop de workspaces sur Slack. Vous aurez besoin d’y passer plus ou moins de temps selon vos besoins. Simplement, ajustez vos notifications en fonction de vos besoins du moment !

1.3 - Assister à des événements

Que ce soient des webinars, des meetups ou des lives sur Clubhouse, les communautés regorgent d'événements.

Au début de mon activité, j'assistais à un maximum d'événements. Ils sont une source d'apprentissage, une manière de se tenir à jour, mais surtout la manière de connecter avec les acteurs importants dans un réseau.

Inscrivez-vous aussi aux grandes conférences importantes dans votre domaine. Depuis la crise sanitaire, elles sont presque toutes en ligne et en grande partie gratuites !

Pour les designers, voici la liste de mes conférences favorites.

Pro tip : Après chaque évènement ajoutez les intervenants sur LinkedIn avec un message personnalisé, simplement pour le.a remercier.

1.4 - S'impliquer volontairement

Lorsque je me suis lancée en freelance, je n'avais pas d'expérience, ni de diplôme, ni de portfolio. Je me suis impliqué dans une communauté de design dans ma ville pour aider à organiser les évènements. Et ça, ça m'a permis de connecter directement avec de très bons designers et entreprises.

Il y a toutes sortes de manières de s'impliquer : organiser les évènements, donner des conférences, ou simplement participer aux discussions sur Slack. Mais en vous impliquant, vous montrez que vous êtes volontaires et généreux, et c'est aussi une belle occasion de montrer vos compétences.

Mon conseil : choisissez la communauté qui vous plaît le plus, et impliquez-vous un peu plus que dans les autres. Traitez ces personnes comme vos nouveaux collègues.

Ok, c'est fait ? Maintenant, il est temps de faire appel au bon vieux Karma. Ça marche à tous les coups !

2 - (L’art de) donner sans rien attendre en retour

Ça, je le fais par passion pour mon métier, par envie de redonner à la communauté après avoir appris à travers eux. Parce que je retrouve beaucoup de reconnaissance dans le simple fait d'aider les autres.

Mais j'ai réalisé que c'est aussi une belle manière de semer des graines à droite à gauche, qui finissent par germer à un moment donné.

2.1 - Aider les autres dès qu'on peut le faire

Quand je vois une question sur Slack à laquelle je peux répondre, je le fais. Quand quelqu'un me demande comment débuter en UX, je lui envoie mes liens préférés. Quand quelqu'un a besoin de participants pour un test utilisateur, je libère 1 heure dans mon calendrier.

Dans la mesure du possible et de vos disponibilités, prenez chaque occasion d'aider les autres.

Non seulement vous allez faire des heureux, mais vous vous construisez une réputation de quelqu'un de généreux et agréable. Et quand ces personnes auront une belle opportunité, il y a de grandes chances qu'elles pensent à vous.

2.2 - Mettre les gens en relation

Lors de ma première année de travail à 22 ans, j’ai fait mon premier bilan annuel avec mon gestionnaire. J’étais “Ingénieur Réseau” à l’époque et je n’étais pas du tout épanouie dans mon travail. Ce bilan a été assez désagréable. Après avoir discuté de toutes mes failles au niveau technique, on est passé aux soft skills et il m’a dit quelque chose que j’ai trouvé très étonnant : “ta plus grande qualité est de connecter avec les gens et de les connecter ensemble.

Aujourd'hui, je réalise que c'est un des super pouvoirs pour freelance les plus puissants.

En quoi ça consiste ?

  • Lorsque vous ne pouvez pas accepter une mission, recommandez un.e autre freelance !
  • Lorsqu’un.e junior vous demande conseil, dirigez-la.e vers les bonnes ressources !
  • Si vous connaissez des personnes qui gagneraient à se rencontrer, mettez-les en contact !

Vous comprenez le concept.

Vous vous direz peut-être : “Mais je me tire une balle dans le pied en faisant ça !”. Je pense que c'est tout le contraire. Quand ça sera votre tour, on vous mettra en contact avec les personnes les plus pertinentes pour vous.

2.3 - Faire du mentorat dans les deux sens

J'ai récemment découvert la plateforme ADPlist où on peut trouver des mentors partout dans le monde et booker des appels avec eux gratuitement. Je l'ai utilisé plusieurs fois pour aller chercher des conseils, et j'y participe aussi maintenant aussi comme mentor.

Avoir une discussion privée avec quelqu'un est la meilleure manière de recevoir des conseils personnalisés. Lorsqu'on est indépendant et que personne ne nous accompagne dans notre développement, il est important de continuer à avoir des personnes d'expérience avec qui on peut échanger à propos de nos difficultés.

Être mentoré permet d'avoir une ou deux personnes dans votre réseau qui vous permettront d'aller beaucoup plus loin et qui sait, peut-être vous connecter avec plus de bonnes personnes !

Comment choisir la bonne personne ? Identifier dans votre réseau LA personne qui a un quotidien professionnel qui vous fait rêver et dans lequel vous pouvez vous projeter dans quelques années. N'hésitez pas à faire le grand pas et lui demander, vous serez surpris de voir à quel point les autres sont prêts à se rendre disponibles.

Bon, vous me suivez toujours ? Il me reste juste un dernier conseil et il concerne des connexions un peu plus virtuelles maintenant.

3 - Utiliser les réseaux sociaux pour se faire influencer positivement

Comme vous, je me fais bombarder d’informations et de contenu en tout genre en tout temps. Pour naviguer dans cette jungle digitale, j’applique ces petites techniques qui m’aident à transformer ce « bruit » en contenu pertinent qui m’aide à atteindre mes objectifs.

3.1 - Être un stalker bienveillant sur LinkedIn

LinkedIn est un super réseau qui permet de comprendre des écosystèmes professionnels entiers dont vous ne faites pas (encore) partie. 

Ça consiste en quoi le stalking bienveillant ? Simplement prendre le réflexe de visiter les profils d’entreprises, leurs employés, leur site web, et à scruter les profils de personnes qui vous inspirent.

Je fais ça systématiquement quand j’assiste à un événement, quand j’entends parler d’une entreprise ou de quelqu’un. Je le fais surtout par grande curiosité, mais ça me permet aussi de connecter avec les bonnes personnes, qui vont me permettre de m’intégrer à des réseaux et de débloquer mon next step.

Pro tip : si un jour, vous rêvez de travailler dans une entreprise, allez voir la liste de ses employés sur LinkedIn, filtrez par localisation et par rôle, et contactez quelqu’un qui a un poste de lead dans votre domaine.

3.2 - Entrer en contact avec des inconnus

Si vous tombez sur le profil de quelqu’un qui vous inspire particulièrement, n’hésitez pas à entrer en contact avec cette personne et soyez honnête sur vos intentions. Posez-lui vos questions, proposez un café, ou un appel.

Un jour, je voulais me renseigner sur les Design Sprint et je suis tombée sur le profil d’un certain Mourad. Je l’ai contacté, on a fait un appel, le courant est super bien passé. Il m’a fait découvrir plein de réseaux qui m’ont beaucoup aidé (entre autres crème de la crème et Tribu Indé). Aujourd’hui, on prend 1 heure ensemble toutes les 2 semaines et ces échanges sont un vrai soutien professionnel et personnel.

3.3 - Reprendre le contrôle de votre “bulle” en ligne

Ce que j’appelle votre “bulle”, c’est le monde tel que vous le voyez à travers tout le contenu qui vous tombe dessus à chaque fois que vous allumez votre téléphone ou votre ordinateur. Sans que vous ne le vouliez, il a une influence sur vous. Donc faites de votre mieux pour que cette bulle reflète votre état d’esprit et surtout vos objectifs.

Comment faire ? Suivez systématiquement les comptes qui partagent du contenu qui vous inspire (que ce soit sur Instagram, YouTube, Twitter, LinkedIn). Et en même temps, faites du nettoyage : dès que vous voyez un contenu qui représente du bruit, n’ayez pas peur de vous désabonner. Par exemple, quelques fois par an, je passe à travers mes emails et je me désinscris de toutes les chaînes de mail que je n’ai pas lu.

J’applique ces techniques surtout lorsque je vis un grand changement professionnel : changement de carrière, lancement en freelance, déménagement dans un nouveau pays, besoin d’une nouvelle compétence… 

Petit à petit, tous vos feeds seront remplis de contenus qui sont pertinents pour vous, qui vous feront du bien, et vous serez peut-être au courant de nouvelles opportunités !

Vous êtes toujours là ?
Ça fait beaucoup de texte, je sais. En tout cas, merci d’être arrivé jusqu’ici. Si tout ceci vous parle, n’hésitez pas à me dire coucou sur LinkedIn.

Et que ce soit à propos des communautés en ligne, du karma, du mentorat, du stalking bienveillant, ou de votre bulle, j’espère que vous en avez tiré quelque chose !

Alors maintenant, à vous de réseauter organiquement ! Je vous souhaite de beaux échanges, et n’oubliez pas qu’au-delà des réseaux et des contrats, ce sont les relations humaines qui vous feront grandir.

Clémence est Designer freelance, spécialisée en UX Design, Recherche Utilisateur et facilitation d’ateliers. Elle a quitté son poste d’Ingénieur au Canada pour poursuivre ses rêves : se lancer en freelance et partir à l’aventure. Elle a atterri à Barcelone depuis où elle travaille allègrement pour des clients à travers l’Europe.

👉 Retrouvez-la sur LinkedIn et visitez son site web !

Clémence de Robert|10.11.2021